Réussir vigne 19 octobre 2007 à 17h57 | Par Propos recueillis par VClaudine Galbrun

Trois questions à - « Il faut en finir avec la chaptalisation » estime Jean-Luc Berger

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pourquoi, selon vous, certains vignerons sont-il autant attachés à la pratique de la chaptalisation ?
Parce qu´ils sont victimes de la pensée unique. Ils ont oublié que la qualité du vin se fait d´abord à la vigne. La chaptalisation n´est qu´une mesure de facilité qui a conduit à la crise que l´on connaît aujourd´hui dans certaines régions.
Qu´aurait-il fallu faire ?
Si on avait arrêté de chaptaliser, on aurait diminué les rendements, adapté les modes de conduite du vignoble et on aurait obtenu des gamay à 11 ou 12º. Ce qui correspondait à la demande du marché. Depuis 25 ans, sur le domaine expérimental de l´Éclair, nous produisons 12 000 bouteilles de beaujolais nouveau non chaptalisé pour les caves Yves Legrand à Issy-les-Moulineaux, sans avoir jamais eu de problème sur une cuvée. Mais cela suppose de se remettre en question à la vigne et cela, dès l´époque de la taille.
Il y a tout de même parfois des années climatiquement difficiles. Comment en tenir compte ?
Si on avait restructuré le vignoble, neuf années sur dix, il n´y aurait pas besoin de chaptaliser. On pourrait raisonnablement utiliser les TSE (techniques soustractives d´enrichissement) ou ajouter un peu de MCR (moût concentré rectifié) même si cela coûte un peu plus cher. Je pense aujourd´hui qu´il faut arrêter la chaptalisation et les aides à l´enrichissement, ces dernières pesant en plus lourdement dans le budget communautaire. Une étude a montré qu´un vin vendu à 2 ?/l permettait de gagner de l´argent rien qu´avec l´augmentation de volume généré par l´ajout de MCR et ceci sans les aides à l´enrichissement. Alors avec les aides. ! Il aurait mieux valu utiliser cet argent à restructurer le vignoble.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui