Réussir vigne 04 juillet 2008 à 16h29 | Par C. GALBRUN

Tendance - Petite syrah : I love you

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une poignée de vignerons californiens veut redonner ses lettres de noblesse à la petite syrah, considérant que ce cépage fait partie intégrante de la culture américaine, ayant survécu au phylloxéra et à la prohibition. Du coup, ils l'ont baptisée le « John Wayne du raisin ». Et le vin que ce cépage produit n'est pas fait pour les femmelettes mais pour le cow-boy qui sommeille en chacun de nous ! Ces vignerons ont créé une association de défense de la petite syrah dont l'objectif est de promouvoir, faire connaître ce cépage et le faire reconnaître en tant que variété noble. Un site internet lui est entièrement dédié dont le nom est à la mesure de la passion qu'inspire ce cépage à ces vignerons : www.Psiloveyou.org.

Un phénomène culte

Selon cette association, la petite syrah pourrait devenir un « phénomène culte » et ce pour plusieurs raisons. : ce cépage serait auréolé de mystère depuis sa naissance (ses véritables origines n'ayant été découvertes qu'en 1997) ; il est difficile de le comparer à un autre cépage ; beaucoup de vignerons seraient prêts à l'adopter pour satisfaire ses fans et même s'ils produisent des cépages plus faciles à marketer, à l'abri des projecteurs, ils cultivent leur passion : la petite syrah. Dans les années 60, près de 60 % de l'encépagement du vignoble californien était représenté par la petite syrah, un cépage d'origine française connu dans l'hexagone sous le nom de durif et issu du croisement entre la syrah et le perlousin. Depuis, ce cépage a largement régressé en Californie n'occupant plus qu'environ 1 % des surfaces. A noter qu'en France, il n'est pas même pas inscrit au catalogue officiel des variétés cultivables.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui