Réussir vigne 14 septembre 2005 à 16h56 | Par Catherine Bioteau

Sud-Est - Les ventes de rosés provençaux s´essoufflent

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« La situation n´est pas encore alarmante mais elle nous préoccupe », admet Alain Baccino, le président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence au début de l´été. Les ventes de rosés AOC de Provence (côtes de provence, coteaux d´aix en provence, coteaux varois) ont enregistré un recul de l´ordre de 6 % en volume sur les neuf premiers mois de la campagne 2004/2005 par rapport à la même période de la précédente campagne. Jusqu´à présent, la Provence, était protégée de la crise par la « niche rosé », grâce à une consommation en constante augmentation. Mais le contexte économique est en train d´évoluer. Car de nombreuses régions viticoles ont misé sur le rosé en 2004 et les volumes produits, surtout en entrée de gamme, viennent peser sur le marché des rosés provençaux, au risque de le saturer. « Ce n´est pas un scénario catastrophe, mais on peut, si on n´y prend garde, se retrouver en sur-stock », prévient Alain Baccino.
Beaucoup de régions viticoles ont misé sur le rosé et les volumes produits viennent peser sur le marché des rosés provençaux. ©Cronenberger

Par ailleurs, l´interprofession entend « participer activement » à la mise en place d´un bassin de gestion qui serait limité à la seule Provence. L´ensemble des partenaires concernés va constituer un observatoire économique et redéfinir la gamme régionale de vins.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui