Réussir vigne 04 octobre 2018 à 20h00 | Par Justine Gravé

Sübr F70, le bouchon entièrement biodégradable et recyclable de Vinventions

Le bouchon en liège micro-aggloméré Sübr F70, de la marque Ohlinger, appartenant au groupe Vinventions, s'est hissé au Palmarès des 21èmes trophées de l'innovation du Vinitech pour sa biodégradabilité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
(De g. à dr. ) Caroline Thomas, directrice communication et marketing Vinventions Europe, Fabrice Chevallet, vice président ventes et marketing Vinventions, Anne-Marie Ketchoyan,Jean-Pierre Payeur de l'association "un bouchon, une espérance", Heino Freudenberg, président et CEO de Vinventions, Laurence Lemarchand, directrice qualité chez Nicolas, Michael Blaise vice-président en charge du développement durable chez Vinventions et Olav Aagard, vice-président en charge de la R&D chez Vinventions
(De g. à dr. ) Caroline Thomas, directrice communication et marketing Vinventions Europe, Fabrice Chevallet, vice président ventes et marketing Vinventions, Anne-Marie Ketchoyan,Jean-Pierre Payeur de l'association "un bouchon, une espérance", Heino Freudenberg, président et CEO de Vinventions, Laurence Lemarchand, directrice qualité chez Nicolas, Michael Blaise vice-président en charge du développement durable chez Vinventions et Olav Aagard, vice-président en charge de la R&D chez Vinventions - © Justine Gravé

La maison aux sept marques, spécialistes du bouchage, entend bien renforcer sa position dans le développement durable sous l'égide des trois P : Personne, Planète, Profit. « Notre objectif est d'être un leader d'innovation dans toutes les catégories de bouchons » annonce Heino Freudenberg, président et CEO de Vinventions. Après l'orientation de sa marque Nomacorc vers la « green line », à base de matière première renouvelable, les bouchons en liège commercialisés sous la marque Ohlinger ont fait l'objet de plusieurs années de recherche pour aboutir à un liant d'origine naturelle.

Remplacement du polyuréthane par de l'huile de ricin

Jusqu'alors, les colles à base de polyuréthane, un polymère servant à produire du plastique, ne permettaient pas de garantir la biodégradabilité totale du produit. Le substitut choisi par le fabricant est un dérivé de l'huile de graine de ricin, ayant déjà fait ses preuves auprès de nombreuses marques de l'agroalimentaire. Après un nettoyage à la vapeur d'eau, les granules de liège subissent un processus d'extrusion, qui diffère du processus de moulage utilisé dans l'élaboration de bouchons micro-agglomérés traditionnels à base de colle.

Une concentration en TCA inférieure à 0,5 ng/l

« Ce procédé garantit une concentration finale en TCA dans le bouchon inférieure au seuil sensoriel de 0,5 ng/l » explique Olav Aagard, vice-président en charge de la R&D chez Vinventions. Sübr F70, plutôt destiné aux bouteilles haut de gamme puisqu'il est vendu à 0,25EUR l'unité, garantit donc une protection totale contre les goûts de bouchon.

Sübr F70 est recyclé via les différents points de collecte de l'enseigne Nicolas.
Sübr F70 est recyclé via les différents points de collecte de l'enseigne Nicolas. - © Justine Gravé

Un partenariat avec l'enseigne Nicolas pour recycler les bouchons synthétiques

Toujours dans une optique de développement durable, Vinventions a élaboré en partenariat avec le caviste Nicolas afin de lancer une stratégie de collecte des bouchons synthétiques. Vinventions en produit actuellement sous sa marque Syntek. Depuis 2014, l'enseigne collecte et trie les bouchons en liège afin de replanter des chênes dans une forêt du Roussillon. Les bouchons synthétiques étaient jusqu'ici donnés à l'association « un bouchon une espérance », qui oeuvre pour les personnes en situation de handicap. Le partenariat entre Vinventions et Nicolas devrait « permettre de mieux valoriser ces déchets en les transformant en objet utile au monde du vin, comme des crachoirs » détaille Michael Blaise, vice-président en charge du développement durable chez Vinventions. « L'argent, généré continuera d'être versé à l'association un bouchon une espérance » précise Laurence Lemarchand, directrice qualité chez Nicolas.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,