Réussir vigne 11 mars 2014 à 08h00 | Par M. Ivaldi

SOS Vignerons sinistrés lance un cri d'alarme

L’association qui regroupe environ 300 vignerons annonce une manifestation le 12 mars qui se terminera avec un rassemblement à Libourne. Il s’agit de lancer un appel « contre la mort programmée du monde rural ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La grêle de 2013 a laissé environ un millier de vignerons bordelais dans une situation économique très fragile, selon SOS Vignerons Sinistrés.
La grêle de 2013 a laissé environ un millier de vignerons bordelais dans une situation économique très fragile, selon SOS Vignerons Sinistrés. - © P. Cronenberger

« On survit à peine » déplore Loïc de Roquefeuille, vice-président de l’association SOS Vignerons Sinistrés, qui regroupe un certain nombre de vignerons bordelais ayant été touchés de plein fouet par la grêle de l’été 2013. La manifestation du 12  mars veut dénoncer la situation économique catastrophique dans laquelle sont plongés les viticulteurs. « Nous n’avons pas de perspectives, nous sommes réellement révoltés » dénonce Florence Cardoso, présidente de l’association. La manifestation est porteuse d’un message plus large car elle entend défendre le tissu rural. « Les solutions proposées ne montrent pas une vraie volonté de sauver le tissu économique » indique le tract de la manifestation qui se veut être "le jour des oubliés". « Nous faisons appel à une main d’œuvre locale, aux étudiants… Nous sommes un rempart contre le travail low-cost que dénonce le ministre Michel Sapin. Avec nos difficultés économiques, c’est tout un pan de cette activité qui disparaît et la MSA ne perçoit pas les cotisations liées à ce travail » regrette Florence Cardoso. Ainsi, ne sont pas appelés à manifester seulement les vignerons mais  aussi les salariés agricoles, les artisans, commerçants et coopératives. Les élus et « amis des vignerons » sont également amenés à se joindre au regroupement.

La manifestation doit rassembler deux convois emmenés par des tracteurs : le premier partant du parking du Carrefour de Branne, le second du parking de la mairie de Saint Magne de Castillon. Les deux convois se rejoindront à Libourne où des représentants devraient être reçus en par la sous-préfecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui