Réussir vigne 22 juin 2005 à 17h21 | Par Steven Le Quellenec

Sols viticoles - Au Château de Lastours dans les Corbières, 110 hectares cartographiés pour mieux replanter

Le Château de Lastours a réalisé une cartographie des sols de ses parcelles afin de réaliser son objectif : devenir une référence de qualité dans les Corbières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En moins de six mois, le Château de Lastours a réalisé un véritable état des lieux de ses parcelles en se dotant d´une cartographie de ses sols extrêmement précise. L´objectif ? Se baser sur ces données pour planifier une restructuration complète de la propriété. « Nous avons un objectif de qualité : être parmi les premiers vins de Corbières », annonce Xavier de Rozières, directeur du domaine. En effet, lors de l´achat du château en décembre 2004, le groupe Filhet-Allard, originaire de Bordeaux, savait que des replantations étaient à prévoir sur les 110 hectares du domaine. « Ce sont environ 75 hectares qui seront replantés au rythme de 10 à 15 par an, précise Xavier de Rozières. L´objectif est de planter les cépages, porte-greffes et clones les mieux adaptés à nos terroirs. Et dans le même temps, d´adopter la conduite de la vigne la plus adaptée, même si elle s´avère différente d´aujourd´hui. Un enherbement pourra par exemple être pratiqué si certains terroirs l´imposent. Et le préalable indispensable à ce projet de restructuration était de faire, selon nous, une analyse des sols très précise », indique-t-il.
Ainsi, le régisseur a fait appel à Olivier Trégoat qui a réalisé 500 fosses depuis janvier dernier. Au final, environ 18 profils de référence ont été détectés. En parallèle, la société bordelaise « Graphique et Terroir » a réalisé une étude altimétrique et planimétrique sur l´ensemble des parcelles. « Désormais, nous disposons sous informatique d´une cartographie de nos sols croisée avec des photos satellites, mais également avec les lignes de niveaux, les cours d´eau ou bien encore les sentiers, souligne Xavier de Rozières. Cependant nous attendons encore les dernières conclusions d´Olivier Trégoat afin de planifier complètement nos replantations. » Sur certains « micro-terroirs » du domaine, très calcaires, les classiques cinsault et carignan sur porte-greffe SO4 devraient laisser leur place à de la syrah, du mourvèdre ou du grenache sur porte-greffe Fercal.
500 sondages pédologiques ont été réalisés par Olivier Tregoat ©à gauche pour cartographier les 110 hectares du domaine. ©O. Trégoat

Ajuster micro-terroirs et cépages adéquats
Mais pour autant, l´objectif du Château de Lastours n´est pas de remettre en cause l´ensemble des cépages présents mais d´ajuster « micro-terroirs » et cépages adéquats. « Nous souhaitons conserver la typicité de l´AOC Corbières, affirme Xavier de Rozières. D´ailleurs, tout notre domaine est en AOC. Les investisseurs ont la volonté d´innover et de rechercher la qualité : les replantations, un nouveau chai de vinification de 2000 m2. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui