Réussir vigne 15 janvier 2003 à 17h18 | Par C. Galbrun

Restructuration du vignoble - L´arrachage temporaire testé en Languedoc-Roussillon

L´arrachage temporaire, dispositif permettant de faciliter les départs en retraite tout en conservant du potentiel de production, va être expérimenté en Languedoc-Roussillon lors de cette campagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Bruxelles a donné son feu vert pour expérimenter en Languedoc-Roussillon, pour la campagne 2002-03, un dispositif dit « de reconversion qualitative différée par arrachage temporaire ». Le principe est simple : celui qui arrache ses vignes n´est pas celui qui replante.

Déclinaison du dispositif d´aides à la restructuration du vignoble
Il s´agit à la fois de faciliter les départs en retraite tout en conservant du potentiel de production. Par contre, l´application sur le terrain est plus complexe. Une structure collective, type coopérative, sera l´interlocuteur des pouvoirs publics. A charge pour elle de gérer à la fois les sortants du système et les entrants et de garantir la bonne fin du dispositif prévu pour 5 ans maximum, en apportant une caution bancaire à hauteur de 120 % du montant des aides allouées (310 euros/ha à l´arrachage, 920 euros/ha d´aides à la non production et 8000 euros/ha au maximum à la replantation). Cette mécanique constitue une déclinaison du dispositif d´aides à la restructuration du vignoble. L´intérêt pour un viticulteur d´y entrer tient au fait qu´il bénéficiera quel que soit son statut (adhérent ou non d´un groupement de commercialisation ou de mise en marché, jeune agriculteur ou pas...) d´une aide à la replantation au taux maximum. Certaines régions se sont toutefois émues du fait que ce dispositif ne serait testé que dans le seul Languedoc-Roussillon.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,