Réussir vigne 30 octobre 2018 à 11h00 | Par Justine Gravé

[INFOGRAPHIE] Vendanges 2018 : la production mondiale de vin en hausse

Après une récolte 2017 historiquement faible, l'OIV annonce une hausse de 12 % de la production mondiale de vin en 2018. Avec 282 millions d'hectolitres (Miohl) produits, c'est l'une des vendanges les plus importantes de ce début de siècle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En Europe, la récolte est en hausse de 19 % par rapport à 2017. Elle est de +5 % hors UE, soit une vendange plus importante que la moyenne des cinq dernières années.
En Europe, la récolte est en hausse de 19 % par rapport à 2017. Elle est de +5 % hors UE, soit une vendange plus importante que la moyenne des cinq dernières années. - © J.-C. Gutner

Alors que les vendanges s'achèvent tout juste dans l'hémisphère nord, les premières estimations de récolte établies par l'OIV dévoilent une production mondiale en hausse de 12% par rapport à 2017. C'est principalement l'Union Européenne qui tire les chiffres vers le haut : sur le vieux continent, la production est en hausse de 19 %, contre 5 % hors UE.

L'Italie à la tête du podium mondial

Le trio Italie-France-Espagne se maintient toujours sur le podium des trois plus grands producteurs de vin au monde. Avec 48,5 Miohl, les volumes italiens augmentent de 14% par rapport à 2017. Cette hausse est encore plus significative en France et en Espagne avec respectivement + 27 % (46,4 Miohl) et + 26 % (40,9 Miohl). Le Portugal, lui, a été fortement impacté par les attaques de mildiou et d'oïdium, et cède 22%. Depuis 2003, la production grecque est en baisse : une tendance qui se confirme à nouveau cette année avec une perte de récolte estimée à 15 %.

Les États-Unis, quatrième producteur mondial

Les États-Unis se maintiennent en première position des plus gros producteurs hors UE. Avec 23,9 Miohl produits en 2018, et malgré un écart important avec l'Espagne, ils confirment leur position de quatrième producteur mondial. L'Argentine et le Chili enregistrent de fortes hausses de la production : respectivement + 23 % (14,5 Miohl) et + 36 % (12,9 Miohl). Une légère progression (+6%) est également relevée en Nouvelle-Zélande pour qui 2018 aura été la troisième plus forte récolte de son histoire. Partout ailleurs, les estimations de vendanges s'orientent à la baisse.

Éspérons que la hausse de la consommation mondiale se poursuive, afin d'écouler ces volumes.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,