Réussir vigne 16 mai 2007 à 11h58 | Par Claudine Galbrun

Rapport MSA - " La prévention progresse, la toxicité demeure "

Les risques professionnels liés aux pesticides sont toujours aussi présents, selon le bilan 2004-05 dressé par la MSA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le numéro vert Phyt´attitude, destiné à recueillir le témoignage d´agriculteurs ayant subi une intoxication liée à l´usage de produits phytosanitaires a permis d´enregistrer 319 dossiers en 2004-2005 contre 238 en 2003-04. Le nombre de signalements spontanés est en augmentation de 17 %. Le nombre d´exploitants agricoles ayant décroché leur téléphone est également en hausse soit + 30 %. Et 43 % des appels proviennent de salariés. Au vu de ces dossiers, la MSA a pu constater que les intoxications ne se contractaient pas uniquement durant les phases de préparation de la bouillie ou d´application mais également pendant le nettoyage des emballages, au cours du transport mais également lors d´une réentrée dans la parcelle après traitement. Ainsi 80 % des intoxications passives (qui représentent 7 % du total) sont dues à des interventions sur culture après traitement. Les 20 % restants étant dus à des opérations à proximité d´un traitement en cours. Au vu de ces résultats, la MSA a adopté une stratégie de prévention plus globale qui prend en compte le risque dès le choix du produit jusqu´à l´élimination de l´emballage en passant par les étapes d´intervention dans une parcelle après traitement.
La MSA pousse les agriculteurs à se mobiliser pour exiger le retrait des produits toxiques. ©D. R.

Malgré la suppression de nombreux produits toxiques, ceux étiquetés T+ et T représentent encore 18 % des signalements d´intoxication et les Xn 46,5 %.
La MSA estime qu´il faut que les agriculteurs et leurs représentants se mobilisent pour exiger le retrait des produits toxiques. Si elle se félicite qu´ait été entériné le principe de l´apposition sur tous les nouveaux emballages de produits phytosanitaires du numéro vert phyt´attitude, elle déplore toutefois que celui-ci apparaisse en noir et blanc et dans un format tellement petit qu´il passe le plus souvent inaperçu. Elle regrette également que les services en charge de la toxicologie ne puisse donner leur avis sur les messages publicitaires que diffusent les fabricants de pesticides " qui souvent banalisent la toxicité ".
La MSA conduit également des études de longue haleine dont Agrican sur le cancer et les effets à long terme des pesticides qui portera sur plus de 120 000 personnes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui