Réussir vigne 03 novembre 2001 à 15h34 | Par Claudine Galbrun

Rapport Berthomeau - Un plan d´adaptation pour la viticulture

Le ministre de l´Agriculture a annoncé le 25 septembre «un plan d´adaptation pour la viticulture ». Premiers pas vers une application du rapport Berthomeau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Ce plan représente un effort conséquent et exceptionnel », a indiqué Jean Glavany. Le ministre de l´Agriculture semble donc avoir fait siennes les propositions du rapport Berthomeau puisque l´objectif premier de ce plan « vise à encourager les vignerons et leurs structures à piloter leurs vignes et à vinifier en fonction de la demande », une des clés de voute de ce rapport. Pour atteindre cet objectif, 15 millions de francs seront débloqués pour permettre notamment aux coopératives d´embaucher des techniciens et des onologues. De plus, une dotation de 100 millions de francs sera destinée au renforcement de l´aval de la filière. Voilà pour les mesures structurelles. Passons au conjoncturel : pour tenter d´éliminer les excédents qui pèsent sur le marché, le ministre s´est engagé à demander auprès de Bruxelles une distillation de crise dite «article 30 » (conformément à l´organisation commune de marché) (voir article page 4).
Pour inciter un maximum de viticulteurs à souscrire à ce dispositif, il va demander l´autorisation aux instances communautaires de verser un complément national afin de porter le prix payé au producteur à 18 francs/ºhl. Ce qui représenterait un effort compris entre 240 et 300 millions de francs. Encore faut-il que Bruxelles donne son accord, font remarquer les professionnels qui ne manquent pas non plus de souligner que ce prix risque de n´être guère incitatif. «Nous aurions souhaité que ce prix soit modulé afin d´encourager les bons élèves : ceux qui ont su limiter leur rendement », indique Denis Verdier, président de la CCVF (Confédération des coopératives vinicoles de France). Pour la CNCP (Confédération nationale des caves particulières), ce serait même plutôt «la prime aux mauvais » . La Confédération estime d´ailleurs qu´une grande partie des aides annoncées iront essentiellement aux grosses structures. Ce qu´elle ne peut que déplorer. Enfin, derniers volets du plan : une enveloppe de 15 millions de francs sera réservée aux jeunes agriculteurs et pour les viticulteurs les plus âgés, «une articulation des aides à la pré-retraite et des mesures de l´OCM devra être étudiée ». Les professionnels attendent maintenant qu´à la parole soient joints les gestes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui