Réussir vigne 09 mars 2018 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac

[DIAPO] Quand la noria devient enrouleur de fils de fer

Marc Médeville, du château Fayau, à Cadillac en Gironde, a conçu un enrouleur simple mais efficace, qui lui a demandé environ trois jours de travail et coûté dans les 250 euros (IPN, un distributeur et deux flexibles hydrauliques). Voici comment il a procédé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une noria et un moteur de rogneuse deviennent un enrouleur (© C. de Nadaillac)

Il a commencé par réaliser un triangle en IPN 11x8 ; la base du triangle servant de barre d'attelage. En dessous de cette barre, il en a soudé une autre, plus longue, « afin que l'outil puisse être attelé soit sur des tracteurs vignerons pour vignes étroites, soit sur des standards pour les vignes larges », précise Marc Médeville. Aux extrémités des deux barres, il a soudé des embouts d'attelage.

Un enroulement hydraulique

Ensuite, il a ajouté un autre IPN verticalement, sur lequel il a fixé un distributeur hydraulique double effet. Au centre du triangle, il a installé un moteur lent à pignons, récupéré sur une vieille rogneuse à couteaux Collard, qu'il a connecté au distributeur. Sur le moteur, il a monté une roue de noria de Braud 2714 sur laquelle il a soudé quatre tubes carrés creux en croix.

Sur chacun des quatre bras, le vigneron a glissé des coulisseaux en forme de L (pour bloquer les fils), munis d'un pas de vis et d'un boulon. Ainsi, lorsque le fil est enroulé, il suffit de desserrer l'écrou pour rapprocher les coulisseaux et pouvoir extirper la bobine de fil. Le bord extérieur et supérieur de chacun des quatre bras reçoit un fileron d'un centimètre de diamètre, évitant toute blessure de l'opérateur : même s'il s'approche trop près de la machine, sa jambe ne peut être entraînée.

Travailler avec plusieurs fils simultanément

Enfin, Marc Médeville a conçu un guide-fil avec un fileron et un IPN, qu'il a installés à l'opposé de la barre d'attelage. Pour faire fonctionner l'enrouleur, l'utilisateur place le tracteur en bout de rang parallèlement aux rangs de vigne. Il actionne le distributeur en position marche, le moteur entraîne la chaîne, qui elle-même fait tourner la roue. Dès que l'opérateur lâche le distributeur, l'enrouleur s'arrête. Le vigneron souligne qu'avec ce système, il est possible d'enrouler plusieurs fils à la fois.

Jean-Luc Audubert a également mis au point un enrouleur. De leur côté, Michel Vigroux et Stéphane Bannwarth ont conçu des dérouleurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui