Réussir vigne 24 novembre 2004 à 17h13 | Par Steven Le Quellenec

Qualité des vins - Pas de répit pour l´OTA sur le millésime 2004 des vignobles méditerranéens

Les premiers résultats 2004 de l´ICV semblent indiquer une augmentation de la teneur des vins en OTA pour les vignobles méditerranéens. En l´absence de traitements spécifiques, la prévention reste plus que jamais de mise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´ochratoxine A (OTA), mycotoxine transmise sur des baies blessées par le champignon Aspergillus carbonarius, préoccupe toujours chercheurs et vignerons du Sud de la France. Les premiers résultats 2004 de l´ICV (Institut coopératif du vin) semblent, en effet, indiquer une progression des attaques. Ainsi, dans l´Aude et l´Hérault, secteurs ayant été plus humides que le Gard en juin et juillet, Aspergillus carbonarius aurait été plus présent qu´en 2003 (première année du suivi systématique de l´OTA mis en place par l´institut). « Sur une cinquantaine de vins expérimentaux testés cette année (chardonnay, syrah, sauvignon, merlot et muscat), 18 % ont une teneur supérieure à 1 µg/l (microgramme par litre) et 8 % une teneur supérieure à 2 µg/l, indique Jacques Rousseau, chef du département vigne et vin de l´ICV. Alors qu´en 2003, à la même époque, pour les mêmes parcelles et pour 49 vins, ces pourcentages étaient respectivement de 7 % et 2 % ».
Et la mise en place prochaine (à partir de la vendange 2005) d´une limite européenne maximale de 2 µg/l et de l´interdiction de commercialiser des vins dépassant cette teneur, ne fait rien pour rassurer les producteurs, d´autant qu´aucun traitement curatif n´est efficace sur le vin.
©ITV France/Bernard Molot


Une future limite européenne à 2 µg/l
Aucun fongicide spécifique à ce champignon n´existe par ailleurs. La prévention semble donc s´imposer. Dans cette optique, l´ITV met à la disposition des vignerons une plaquette sur la maîtrise au vignoble des Aspergillus carbonarius(1). Le document insiste sur la lutte phytosanitaire à mettre en oeuvre et particulièrement sur la maîtrise des vers de la grappe par des RCI (régulateurs de croissance) à action ovicide. Impératif confirmé par Jacques Rousseau : « La maîtrise des vers de la grappe reste le principal facteur de maîtrise de l´OTA. Nos essais 2004 sur merlot (en collaboration avec Syngenta) ont montré que les vignes traitées contre les vers affichaient un taux d´infestation de 0,15 foyer par grappe et que le moût après foulage avait une teneur de 0,33 microgramme par litre. Pour les vignes témoins non traitées, l´infestation était de 1,13 foyer par grappe pour une concentration du moût de 4,98 microgrammes par litre ». Soit plus de deux fois la probable future limite européenne.
Maîtriser les vers de la grappe
« Les essais ITV 2004 ont confirmé l´efficacité de certaines matières actives de RCI (fénoxycarbe, flufénoxuron, lufénuron.), précise Bernard Molot de l´ITV Nîmes. Concernant les anti-botrytis, le mepanipyrim (Cockpit de Sipcam) ainsi qu´une autre matière active non encore homologuée se sont révélés pour leur part intéressants en application en début véraison ou trois semaines avant récolte, mais ces premiers résultats restent à confirmer ». Selon l´ITV, l´utilisation d´anti-botrytis (cyprodinil/fludioxonil, fluazinam, pyriméthanil.) permettrait de réduire la teneur en OTA de plus de 50 %. Une lutte commune tordeuse/botrytis l´abaissant quant à elle de plus de 80 %. Parallèlement, une bonne maîtrise de l´oïdium semble indispensable et la protection anti-mildiou est conseillée. « Pour ma part, je pense également qu´il existe un lien entre pourriture acide et Aspergillus, continue Bernard Molot. Dans le Gard, nous avons très peu vu le champignon mais, en automne, la pourriture acide était très développée. Une forte contamination par l´OTA me paraît possible. » Les premiers résultats précités de l´ICV semblent en tout cas aller dans le même sens.
N. B. : La plaquette « Maîtrise des Aspergillus au vignoble, comment limiter les contaminations ? » est éditée par l´ITV. Elle est disponible auprès du service « Diffusion des publications » - e-mail : claudine.fournaud@itvfrance.com.
Pour toutes précisions techniques s´adresser à Caroline Lataste -e-mail : caroline.lataste@itvfrance.com.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui