Réussir vigne 11 août 2009 à 17h56 | Par C. GALBRUN

Pulvérisation - Top Incorpo ou comment faciliter la préparation des bouillies phytosanitaires

La chambre d’agriculture du Gard a mis au point Top Incorpo, un nouveau matériel pour préparer les bouillies de pulvérisation « efficacement, sans effort et rapidement ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tout a été prévu pour obtenir un bouillie très homogène dans des conditions d'uilisation rapides et faciles tout en assurant la sécurité pour la santé de l'utilisateur
Tout a été prévu pour obtenir un bouillie très homogène dans des conditions d'uilisation rapides et faciles tout en assurant la sécurité pour la santé de l'utilisateur - © DR

Top Incorpo devrait répondre au souci des vignerons rencontrant des probllèmes pour incorporer des poudres dans leur pulvérisateur. Ce nouveau matériel mis au point par Renaud Cavalier, de la chambre d'agriculture du Gard, se compose d'une cuve principale de brassage de 500 litres, d'une cuve de rinçage de 70 litres et d'une pompe  permettant un brassage et un transfert à 250 l/mn. Top Incorpo brasse eau et produit phytosanitaire jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène et ce, aussi bien pour les produits solides que liquides. A moins d'un mètre de haut, les produits solides s'incorporent petit à petit dans un grand volume deau sans formation de mousse. « Ce qui permet de sécuriser la phase de préparation en évitant d'avoir à porter un sac en haut d'un enjambeur », indique Renaud Cavalier. Une fois la bouillie homogéneisée, le transfert peut se réaliser jusqu'à une hauteur de 5 mètres. Deux minutes suffisent pour vider la cuve de 500 litres. Une fois le transfert effectué, la cuve est nettoyée grâce à trois buses rotatives. Pour l'entretien, il suffit de nettoyer le filtre et de rincer la pompe. Avant l'hiver, une vidange complètet de l'appareil est suffisante. A noter que Top Incorpo est également équipé d'une table de préparation et d'un rince-main. Ce matériel permet aussi de rincer les emballages vides à l'eau claire grâce à Rinçotop®, un rince-bidon qui permet de récupérer l'intégralité du produit présent dans le bidon conformément à la réglementation qui rend ce rinçage obligatoire et sachant qu'il peut rester jusqu'à 5 % de produit dans un emballage non rincé soit 3 euros/bidon ; de pomper les eaux de lavage du pulvérisateur puisque la réglementation là encore, impose la récupération de tous les effluents phytosanitaires avec leur transfert vers un système de traitement agréé et de stocker une bouillie ou de vider un pulvérisateur en cas de problème, par exemple. Son prix est de l'ordre de 5000 euros

Pour en savoir plus : Chambre d'agriculture du Gard - 04 66 04 50 91 ou 04 66 04 50 87

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui