Réussir vigne 19 mars 2004 à 18h34 | Par Claudine Galbrun

Pulvérisateurs - La station collective "Top Remplissage" respectueuse de l´environnement

La Chambre d´agriculture du Gard a mis au point Top Remplissage, une station de remplissage collective des pulvérisateurs répondant aux normes environnementales et aux nécessités de la viticulture raisonnée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Rien que dans le département du Gard, on compte pas moins de 400 postes de remplissage. Ceux-ci sont mis à disposition par les communes. « Dans ces lieux de remplissage des pulvérisateurs, les agriculteurs préparent leur bouillie, nettoyent le pulvérisateur avec tous les risques de débordement que ces opérations comportent et qui constituent autant de sources de pollution », indique Renaud Cavalier, conseiller en machinisme à la Chambre d´agriculture du Gard et concepteur de Top Remplissage. « L´objectif était de créer une station la plus performante possible dans un objectif de respect de l´environnement. » Top Remplissage se compose d´une cabine en béton teinté, fermée à clef pour éviter les usages abusifs. L´utilisation d´une carte électronique est également possible ce qui permet de plus, une traçabilité des usagers. Une potence est installée sur la station et dispose d´un raccord tournant à roulement à billes. A l´intérieur, se trouvent tous les éléments indispensables au remplissage du pulvérisateur en toute sécurité.

Un disconnecteur hydraulique, beaucoup plus performant qu´un clapet anti-retour, est placé sur le réseau d´eau potable collectif (à noter qu´on utilise de l´eau potable pour alimenter les vignes !) afin d´éviter tout retour de bouillies par le réseau d´eau potable. Après ce disconnecteur, est installé un compteur de remplissage pour lutter contre le débordement et contrôler efficacement le remplissage.
Selon Renaud Cavalier, une étude menée par la FNcuma a montré que les jauges de pulvérisateur faisaient souvent apparaître une différence de volume de 5 à 20 % entre ce qui est effectivement dans la cuve et ce qui est annoncé par la jauge du pulvérisateur. Le tuyau dispose d´un enrouleur automatique et est équipé d´un rince-bidon selon le procédé Rincotop.
©Chambre d´agriculture du Gard

Un coût de 5000 euros, finançable en partie
L´eau utilisée au rinçage sera ensuite vidée dans la cuve de remplissage. Le coût d´une telle station est de 5000 euros. « Des contacts ont été pris avec les Conseils généraux et régionaux ainsi qu´avec Bruxelles afin qu´ils prennent en partie le financement d´un tel équipement auprès des collectivités concernées. » Top Remplissage fait l´objet d´un brevet déposé par la Chambre d´agriculture du Gard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui