Réussir vigne 02 mars 2005 à 17h43 | Par Catherine Bioteau

Promotion - Le vin, parent pauvre de la publicité

Le secteur des vins investit peu dans la publicité en comparaison des autres boissons.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A l´heure où les discussions concernant la loi Evin vont bon train, l´Onivins présente le bilan des investissements publicitaires de la filière vin pour 2003. Le constat est sans appel : dans le secteur des boissons, le vin demeure le produit dont l´investissement média est le plus faible. « Le whisky à lui tout seul communique plus que le vin », a indiqué Philippe de Guénin, directeur de l´Onivins.
Si le vin devance encore les apéritifs et les effervescents en budget global, il se retrouve bon dernier sur les budgets investis par marques : 76 000 ? seulement par marque de vin, contre 302 000 pour l´ensemble des boissons alcoolisées et 1,7 M? pour les eaux minérales. Les dépenses publicitaires du secteur des vins tranquilles continuent cependant de progresser, de près de 2 % par rapport à 2002, et notamment les investissements publicitaires des marques AOC -VDQS (+ 7% en 2003).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui