Réussir vigne 24 octobre 2005 à 10h17 | Par Marion Ivaldi

Organismes génétiquement modifiés - Reprise des essais contestée

Abonnez-vous Réagir Imprimer

France nature environnement (FNE) a fait part de son désaccord avec la reprise des essais de vigne OGM (organisme génétiquement modifié) résistante au court-noué. Elle a déposé un recours devant le tribunal administratif de Strasbourg pour annuler l´essai. FNE dénonce notamment la violation de la directive européenne 2001/18 qui n´est toujours pas transcrite en droit français et qui prévoit notamment une opération d´information du public. « Celle-ci n´a été effectuée qu´au niveau local et non national », déplore Christian Hozy de FNE. « Notre objectif n´est pas l´innovation variétale mais un intérêt de recherche : nous souhaitons comprendre le mécanisme de résistance », indique François Houiller, chercheur à l´Inra (Institut national de la recherche agronomique). « Nous allons étudier notamment le niveau de protection des porte-greffe en condition naturelle », complète-t-il.
Les porte-greffes transgéniques choisis sont du pinot meunier, cépage différent de ceux cultivés en Alsace. L´étanchéité du sol est garantie par une toile non tissée géotextile pour tenter de confiner les nématodes, porteurs du virus sur la parcelle. L´essai comprend 70 pieds transgéniques, des pieds témoins et une zone tampon sur une surface totale de 1000 m2. Il sera arrêté avant la floraison.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui