Réussir vigne 16 mars 2018 à 09h00 | Par Xavier Delbecque et Clara de Nadaillac

Ondes, vigne et vin - Good vibrations

Nombre de scientifiques s'accordent aujourd'hui à dire que tout n'est qu'ondes et vibrations. En oenologie, elles peuvent favoriser l'extraction ou stériliser le milieu. À la vigne, leur application booste les défenses immunitaires. Voici l'état actuel des connaissances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Fotolia

L'univers est empli d'ondes et de vibrations, et la vigne elle-même en produit. C'est ce qu'ont récemment établi plusieurs équipes de chercheurs. L'Inra a notamment créé la surprise en identifiant des ultrasons émis par la plante, que ce soit un arbre ou la vigne, peu avant une embolie. Et ce, tant en laboratoire qu'en conditions réelles. « La transpiration du végétal tire l'eau du sol vers les feuilles et permet la circulation de la sève brute dans les tissus conducteurs, indique Guillaume Charrier, de l'Inra de Bordeaux. Lorsqu'il y a des épisodes de sécheresse, la tension devient trop forte, ce qui crée des bulles d'air. » Le son identifié par les scientifiques trouve là son origine : quand l'eau passe de la phase liquide à gazeuse, elle émet un bruit, décelable avec des micros acoustiques. Les cycles de gel/dégel conduisent à une tension similaire à la sécheresse, avec la même conséquence : la survenue d'une embolie gazeuse et l'émission d'ultrasons. Une avancée scientifique qui pourrait conduire à l'élaboration d'outils pour contrer l'embolie. « Mais il faudrait arriver à détecter le tout début de l'épisode, nuance Guillaume Charrier, car l'embolie est presque instantanée. Par ailleurs, en viticulture, il serait peu pertinent d'employer ce critère pour gérer l'irrigation, car l'embolie survient bien après que le rendement et la qualité soient impactés ». De même, ce symptôme n'est pas très intéressant dans le cas du gel. « La vigne a de gros vaisseaux, mais est capable de tous les réparer au printemps, grâce à la poussée racinaire », poursuit le chercheur. Il n'en reste pas moins que la vigne émet des ultrasons. Et pas seulement.

Comme les animaux, les végétaux produisent des courants électriques

Elle diffuse également, à l'instar de l'ensemble du monde végétal, des ondes électriques. C'est ce qu'ont mis en lumière plusieurs universités italiennes travaillant sur l'électrophysiologie des plantes. Ces courants, dus aux changements d'état des cellules, se propagent dans la plante et permettent à ses différentes parties de communiquer. La jeune start-up EchoGreeN, créée en février 2017, a décidé de surfer sur les avancées dans ce domaine pour développer des solutions concrètes en agriculture. « L'idée est de poser des électrodes sur le végétal pour récupérer le signal et l'interpréter, à l'instar d'un électrocardiogramme pour l'animal », explique Philippe Lehrmann, cofondateur et président de la société. Le développement commercial sur la vigne l'est un de ses premiers objectifs. « L'outil devrait permettre de réaliser du monitoring et des diagnostics de stress », poursuit le dirigeant. Les premières applications concerneraient notamment la détection précoce d'un ravageur et de la contrainte hydrique. Cela permettrait, par exemple, d'économiser des traitements et de piloter l'irrigation de manière plus fine et plus aisée. Les travaux préliminaires réalisés par la firme sont d'ailleurs encourageants, et ont permis de prouver que les ondes varient selon les situations vécues par la plante.

Convertir des pics d'électricité en diagrammes intelligibles

« Nous avons observé que le signal n'est pas le même si l'on pince la feuille, si on la coupe ou encore si on la brûle, relate Philippe Lehrmann. On imagine donc que pour une maladie ou un ravageur donné, les signaux sont également distincts. »

Si de nombreux points techniques sont encore à développer, un prototype du capteur a déjà vu le jour. Il se présente sous la forme d'un boîtier, de la taille d'un paquet d'allumettes, duquel partent deux électrodes insérées dans la plante, qui permettent d'acquérir le signal et d'éliminer le bruit de fond (réseau EDF, wi-fi...). Ces capteurs autonomes devront être répartis dans une parcelle afin de créer un maillage et d'échantillonner les signaux des différents ceps. « Nous avons également observé que les plantes se transmettent le message entre elles, ce qui ouvre des perspectives intéressantes en termes de précision des mesures », complète le fondateur.

Une présérie du produit est prévue pour 2018, et la campagne 2019 permettra l'acquisition de données et la création des outils d'interprétation. Ce qui laisse présager un lancement de la solution dans deux ou trois ans a minima. Issus de cursus agronomes, les dirigeants d'EchoGreeN gardent en tête la problématique économique, et s'efforcent à développer une technologie ayant un coût accessible. « À terme, nous pensons que le coût du service doit être similaire à un ou deux traitements, et que l'investissement soit amorti sur trois ans tout au plus », avance Philippe Lehrmann.

L'utilisation des ondes émises par la vigne semble avoir de beaux jours devant elle.

- © Infographie Réussir

Repères

Une onde est une déformation, ébranlement ou vibration dont l'élongation est une fonction périodique des variables de temps et d'espace, indique Le Petit Robert.

Elle est caractérisée par sa façon de se propager, son amplitude, sa longueur d'onde et sa fréquence.

Il existe différentes catégories d'ondes, au nombre desquelles on compte les ondes oscillantes, les solitaires, les ondes de choc ou encore les ondes de probabilité.

Dans ce dossier, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à deux autres familles : les ondes acoustiques et électromagnétiques. Parmi ces dernières, nous nous sommes focalisés sur les micro-ondes, les ultraviolets et les infrarouges.

- © Fotolia

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui