Réussir vigne 12 novembre 2003 à 11h29 | Par Catherine Bioteau

Oenologie - Un « nuancier liquide » de 21 couleurs pour le rosé de Provence

Le Centre du rosé crée une gamme de 21 couleurs synthétiques de référence pour mieux évaluer les rosés de Provence, à l´usage des professionnels, voire peut-être des consommateurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En Provence, le Centre du rosé, devrait proposer prochainement un « nuancier liquide » représentant la palette des principales couleurs des vins rosés provençaux. Il s´agit pour l´instant d´un ensemble de 21 tubes contenant différentes dilutions de colorants. Loin d´être un gadget, cet outil a été élaboré à la demande des vinificateurs, techniciens et metteurs en marché. « La couleur est primordiale dans l´appréciation des vins rosés, explique Gilles Masson, directeur du Centre. D´abord parce que le verre blanc des bouteilles de rosé permet d´apprécier cette couleur et ensuite parce que le rosé présente une gamme de couleur plus variée que les autres vins. Les professionnels sont demandeurs de repères objectifs pour la qualifier. »
Un nuancier sur papier existait déjà, représentant une grille de cases colorées, mais comparer un liquide transparent à une surface opaque n´était pas chose aisée.
©C. Bioteau


Une véritable carte d´identité
Les 21 couleurs de référence ont été minutieusement choisies à partir des analyses et observations des vins analysés au Centre depuis 4 ans. Les expérimentateurs ont également sélectionné 21 rosés du millésime 2002 qui correspondaient à ces références. « Mais, la couleur des vins évoluant relativement vite, nous avons eu recours à des colorants stables dans le temps. » En l´occurrence des colorants métallifères, stables également à la lumière, mis en solution dans des solvants organiques.
Autre avantage du nuancier liquide, il pourrait enfin faire le lien entre le vocabulaire descriptif utilisé par les dégustateurs (rose pêche, rose saumon...), souvent subjectif, et les données analytiques sur la couleur mesurées en laboratoire (intensité colorante, densité optique, nuance, données chromamétriques), données peu évocatrices. Car chaque référence du nuancier possédera une véritable carte d´identité, c´est à dire l´ensemble des informations analytiques et même techniques qui le concernent.

Par exemple, le tube de couleur dite « pêche » correspond à une DO420 (jaune) de 0,074, une DO520 (rouge) de 0,059 une DO620 (bleu)de 0,006, une intensité colorante de 0,14 et une nuance de 1,26. Sa couleur est celle d´un grenache 2002 vinifié après macération pelliculaire de 4 heures à 18ºC....
Pour l´heure, il reste à terminer les tests de stabilité des colorants. A défaut d´une stabilité parfaite des solutions liquides, il faudrait se rabattre sur un support plastique.
Le nuancier sera ensuite utilisé par les professionnels, par exemple pour préciser les cahiers des charges des metteurs en marché. Gilles Masson n´exclut pas à terme, une version pour le grand public, par exemple dans les linéaires de grande distribution.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui