Réussir vigne 14 avril 2006 à 11h36 | Par Catherine Bioteau

Oenologie - Les colles d´origine levurienne à l´étude

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après les protéines végétales, les colles d´origine levurienne sont également testées pour leur aptitude à coller les moûts et les vins blancs, rouges et rosés. Obtenues après autolyse partielle de souches de levure sélectionnées, elles se composent essentiellement de protéines, plus ou moins liées à des sucres, et d´acides aminés.
Une amélioration de la rondeur et du gras des vins
Pour l´instant, ces colles sont autorisées uniquement à titre expérimental en Europe, après autorisation préalable des Fraudes. Divers essais comparatifs ont déjà été effectués. D´un point de vue organoleptique, elles contribuent à améliorer la rondeur et le gras des vins, à diminuer l´agressivité des tanins et à améliorer la stabilité protéique des blancs. Les colles d´origine levurienne ont fait l´objet d´une première présentation à l´OIV l´an dernier dans le but d´obtenir leur validation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui