Réussir vigne 01 novembre 2002 à 11h07 | Par J. Huchette

Oenologie - Botrytis cinerea tue la mousse du champagne

Une étude du CIVC a montré que les caractéristiques de la mousse pendant et après le versement du champagne dans la flûte sont fortement altérées lorsque le vin est élaboré à partir de raisins même partiellement botrytisés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Outre la dépréciation des qualités olfactives et gustatives dans les vins, la pourriture grise conduit également à une perte de la capacité moussante des champagnes. Une étude du CIVC (Comité interprofessionnel des vins de Champagne) a en effet montré que les caractéristiques de la mousse, pendant et après le versement du champagne dans la flûte, sont fortement altérées lorsque le vin est élaboré à partir de raisins, même partiellement pourris. La mousse, abondante au versement, disparaît rapidement et laisse place au liquide. Le liquide présente à sa surface une collerette particulièrement réduite, et ceci dès 20 % de contamination par Botrytis. « Si la nature des composés impliqués reste à déterminer, explique le CIVC, Botrytis cinerea, via vraisemblablement ses activités enzymatiques apportées dans les moûts, peut, même à faible concentration, avoir une action négative très efficace sur la tenue de mousse du champagne. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui