Réussir vigne 09 avril 2001 à 10h36 | Par Catherine Bioteau

Nouvelle technique en développement : le surgreffage facilité par la cire

Une société bordelaise a mis au point une technique novatrice de surgreffage de la vigne, basée sur l´emploi de cire. Son intérêt : une meilleure protection de la greffe, moins de surveillance pour le viticulteur et un taux de reprise annoncé de plus de 90 %.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Finie la surveillance fastidieuse des chantiers de surgreffage ? Peut-être, si l´on en croit Antoine Ventura-Vives. Sa société bordelaise S2V(1), spécialisée dans le surgreffage des vignes, a testé l´an dernier une nouvelle technique pour améliorer et simplifier la greffe en fente double traditionnelle. Comme cette dernière, la méthode consiste à ligaturer deux greffons dans une fente taillée sur le cep à surgreffer. L´innovation porte sur la protection de la greffe contre les intempéries : excès d´eau ou sécheresse. Classiquement cette protection était lourde : la greffe était recouverte soit par une butée de terre (lorsqu´elle était située au ras du sol), soit par une application de flinkote (sorte de goudron), lui-même entouré d´une poche plastique remplie de sciure humide. S2V remplace tout cela par une simple cire, appliquée au pinceau et à chaud.
Étanchéité totale
"La cire donne des soudures qui font corps avec le cep, explique Antoine Ventura. L´étanchéité est alors totale." Par rapport à une protection classique, "il n´y a pas photo, estime le spécialiste. L´ancien système était trop lourd pour le viticulteur. Il lui fallait non seulement appliquer le flinkote et les poches, mais aussi arroser régulièrement pour les maintenir humides. Avec la cire, il n´a rien à faire, juste à épamprer. Nous effectuons l´application de la cire et la greffe n´a plus besoin d´être humidifiée."
La cire concoctée pour la circonstance est rendue malléable par un ajout de microbilles qui évitent qu´elle ne coule l´été ou ne se casse l´hiver. Des hormones de croissance favorisent en plus la formation du cal pour homogénéiser la soudure.
Neuf francs le pied
L´an dernier, S2V a surgreffé ainsi 65 000 pieds à la cire, surtout dans le Bordelais, le Gers et les Charentes. "Le taux de réussite a été d´au moins 92 %, soit 10 % supérieur à celui d´une greffe traditionnelle", rapporte Antoine Ventura. Un taux qui s´approche de celui des méthodes plus récentes de surgreffage que sont le T-bud et le Chip-bud, "mais qui demandent davantage de suivi et coûtent plus cher que le greffage à la cire".
La greffe à la cire ne reviendrait, elle, pas plus cher qu´un surgreffage traditionnel, selon S2V. "Elle coûte 9 francs le pied (contre 7,50 francs) mais inclut la fourniture et la pose de la cire, alors que le flinkote, la poche et la main-d´ouvre étaient à la charge du viticulteur."
"Le suivi est nettement facilité et le taux de reprise très bon, confirme Bertrand Léon du Grand Enclos du Château de Cérons, dans le Bordelais. L´an dernier, sur 15 000 pieds surgreffés à la cire, nous avons eu 90 à 95 % de reprise malgré une sécheresse peu favorable au surgreffage. La cire s´est un peu ramollie avec les fortes chaleurs de l´été, mais a bien tenu."
La Chambre d´agriculture de Bordeaux n´a pas testé cette nouvelle méthode mais estime qu´en matière de surgreffage, il faudra au moins deux ans d´essais pour juger de sa qualité. S2V a pour sa part décidé d´abandonner d´ores et déjà le flinkote et effectuera cette année tous ses surgreffages à la cire. 280 000 pieds sont prévus sur la période mars-juin 2001.



(1) S2V à Langoiran (33).
Tél : 05 56 67 13 76.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui