Réussir vigne 27 décembre 2006 à 11h31 | Par Catherine Bioteau

Normes alimentaires - La certification IFS gagne la viticulture

51 caves et négociants français sont désormais certifiés IFS pour garantir la sécurité alimentaire de leurs vins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Près de trois ans après sa création en France, la certification IFS a été obtenue par 51 caves et négociants. L´IFS, pour International Food Standard, a vu le jour en Allemagne avant d´être adopté en 2004 en France par la Fédération du commerce et de la distribution, fédération qui regroupe les grandes enseignes de la distribution. Son objectif est de garantir la sécurité alimentaire de la chaîne d´approvisionnement des produits alimentaires vendus sous des marques de distributeurs (les fameuses MDD). Elle concerne essentiellement les secteurs laitier et de la conserverie mais commence à être demandée pour le vin en Europe, essentiellement en Allemagne et en France, et les Italiens s´y intéressent.
" Nous avons pris la décision d´aller vers cette norme avant qu´on ne nous l´impose. Et nous avons bien fait car depuis, deux de nos clients nous l´ont réclamée ", commente Alain Naulet. Le directeur général de l´Union de producteurs de Saint-Emilion, en Gironde (4 millions de bouteilles par an) a obtenu la certification en octobre dernier pour l´ensemble des activités de la cave, de la réception de la vendange à la mise en bouteille. " Pour nous qui exportons plus de 30 % de notre production essentiellement vers l´Allemagne et le Royaume-Uni, les normes sont une obligation. "

" L´Europe se retrouve avec deux normes alimentaires "
Les producteurs de Saint-Emilion ont fait le choix de se certifier simultanément pour la norme BRC, British Retail Consortium, norme quasi équivalente à l´IFS mais créée par la distribution anglaise et donc appréciée des importateurs anglais. " L´Europe se retrouve donc avec deux normes alimentaires alors qu´une seule suffirait largement ", regrette Alain Naulet.
Heureusement, les audits de ces deux normes peuvent être couplées. A Saint-Emilion, leur mise en place a demandé un an de travail à un stagiaire à temps plein, aidé du responsable qualité de la cave et des investissements pour répondre aux exigences. Par exemple, les vitrages doivent être sécurisés pour éviter tout bris de verre, les robinets sont équipés de commandes fémorales ou électriques. Le port de la blouse et de bottes spéciales est obligatoire à l´intérieur des bâtiments.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui