Réussir vigne 17 mars 2006 à 17h21 | Par Marion Ivaldi

Marketing/Commercialisation - Le vin s´essaye au " snacking "

Si le vin à " snacker " ne fait pas encore partie des moeurs françaises, certains observateurs prévoient son développement dans les prochaines années.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A quand la formule jambon/beurre et mini bouteille de vin ? Pour bientôt, répondent certains spécialistes du marketing. De part leur taille lilliputienne, les contenants de 10 à 25 cl trouvent une place toute naturelle dans l´alimentation " sur le pouce ". Cette dernière est en plein boom en France mais le vin est pour l´instant absent de ce créneau commercial. Malgré quelques essais.
Le snacking englobe de nombreuses formes d´alimentation nomade : restauration à emporter, grignotage, apéro-dinatoire. Il s´applique à divers aliments : le sandwich, la salade, les chips, les produits laitiers, les fruits. Et selon une étude d´Eurostaf, ils pèsent leur pesant d´or dans le budget alimentaire des français. En 2003, 10 % des dépenses alimentaires des français ont été consacrées au snacking. Ce marché était en croissance de 7 % pour un chiffre d´affaires de 2,8 milliards d´euros. Il est surtout le fait des actifs qui sont 70 % à snacker lors de leur déjeuner. Mais le vin doit-il se chercher une place sur ce secteur ? " Assurément ", répond Olivier Henry, directeur commercial de l´entreprise Paul Sapin, spécialiste des petites bouteilles. " Si le vin ne fait pas encore partie de la consommation nomade en France, on voit le phénomène se développer en Grande-Bretagne chez Marks and Spencer. La chaîne britannique propose dans son linéaire sandwich des bouteilles de vin de 10 et 18,5 cl. " Ces bouteilles ont été bien accueillies, notamment par la clientèle féminine qui apprécie les petits contenants adaptés à une consommation modérée ", complète Olivier Henry.
En plein boom, le « snacking » est un créneau de marché où le vin fait ses premiers pas.©Deewad

Un essai en France semble également remporter un certain succès : les verres de vin operculés de 10 cl commercialisés par la Compagnie des wagons-lits. Lancés en mars 2005, il s´en est vendu 220 000 verres. Le produit a permis d´accroître le chiffre d´affaires vin de 38 %. Les verres sont remplis de bergerac rouge et rosé (Yvon Mau) par la société Carvin. Des opérations spéciales ont été mises en place avec le beaujolais nouveau et la roussette de savoie. " Le produit a remporté un vrai succès auprès de la clientèle féminine et de la clientèle soucieuse de son équilibre alimentaire car 10 cl est une quantité suffisante pour accompagner un plat ", commente la Compagnie des wagons-lits.
En plein dans la tendance de consommation nomade : la gamme One Fo(u)r présentée en avril 2005 par la marque champenoise Nicolas Feuill-atte. L´entreprise connaît bien le segment car elle réalise 49 % des parts de marché des petits contenants commercialisés dans la grande distribution française. " Avec cette gamme, nous avons souhaité rajeunir le produit et en faire un produit moins accès sur la gastronomie. C´est un produit fun qui vise à séduire les jeunes ", explique le service marketing de Nicolas Feuillatte. La bouteille est dotée d´une dragonne pour la transporter partout. Elle est commercialisée à un prix public indicatif de 10 euros dans les bars, les boîtes de nuit et autres lieux branchés. " Elle démarre très fort ", poursuit le service marketing Nicolas Feuillatte.
©Focale 3 Reims

Un produit facile à boire, pouvant concurrencer les sodas
Mais les petits contenants ne peuvent pas habiller n´importe quel vin. " Il faut un produit facile à boire, conçu pour concurrencer directement le rayon soda ", conseille Olivier Henry. Attention cependant, pas d´emballement. Il faudra du temps pour imposer ces contenants dans la consommation nomade. Ainsi Emmanuel de Salve, directeur commercial chez Gabriel Meffre, prévient : " pour l´instant, c´est une microniche. Il existe encore un fossé énorme entre l´image du vin, très traditionnelle, et ce type de consommation, très moderne. Le fossé n´est pas infranchissable, mais. ".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui