Réussir vigne 31 janvier 2005 à 17h19 | Par Philippe Cazal - Paysan du Midi

Maladies du bois - Dans l´Aude, des essais montrent la nécessité de traiter spécifiquement contre l´excoriose

Suite à ses expérimentations 2004, la Chambre d´agriculture de l´Aude insiste sur la nécessité de traiter spécifiquement l´excoriose.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´un des programmes d´expérimentation 2004 de la Chambre d´agriculture de l´Aude a porté sur l´excoriose. Cette maladie du bois est nettement en recrudescence depuis trois ans, cela vraisemblablement en raison de l´interdiction de l´arsénite de sodium mais aussi de printemps humides. « Pour cette raison, explique Cédric Lecareux, responsable du service viticole de la Chambre, il va falloir traiter spécifiquement contre l´excoriose et ne plus se contenter du traitement anti-oïdium qui jusqu´à présent faisait office de traitement anti-excoriose. »
L´expérimentation excoriose, réalisée sur cabernet-sauvignon, a ainsi testé plusieurs matières actives à un seul passage et d´autres à deux passages. « Dans l´ensemble, on constate un bon comportement des produits comme le Cabrio Star à 1 passage, le Flint à 1 passage, le Quadris Max à 1 ou 2 passages, le Tairel M à 2 passages et le Mikal à 1 passage* », indique Emmanuel Brosse, responsable de l´expérimentation phytosanitaire.
L´étude économique qui complète cet essai montre que l´économie réalisée avec un seul passage est notable. Elle est due essentiellement à la réduction des temps de travaux, les doses de produits employés étant très faibles. A noter que, dans le cas d´un seul passage, il est préférable de traiter au stade pointe verte, donc plus précocement que de coutume.
Une deuxième expérimentation concernait une stratégie groupée excoriose-oïdium (sur carignan en gobelet, cépage et mode de taille sensibles à l´excoriose). Deux traitements contre l´excoriose ont été réalisés avec des matières actives ayant la double homologation excoriose-oïdium. On a ensuite introduit une fenêtre, avant cinq traitements oïdium. Dès la première année d´expérimentation, il ressort que « des résultats intéressants se profilent avec notamment le Quadris Max et le Strobi DF ». L´essai sera reconduit l´an prochain dans les mêmes conditions. « Par contre, pour les modalités comme le Quadris Max et le Strobi DF, il sera possible de ne faire qu´un passage au vu des résultats obtenus précédemment. »
 Fréquence moyenne d´excoriose sur coursons au 16 juillet : 24 % pour le Cabrio Star, 30 % pour le Mikal, 32 % pour le Quadris Max 2 passages, 38 % pour le Flint, 44 % pour le Quadris Max 1 passage, 45 % pour le Tairel M contre 78 % pour le témoin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui