Réussir vigne 12 juin 2018 à 09h00 | Par Clara de Nadaillac

[INFOGRAPHIE] Le Sud-Ouest, 2ème vignoble IGP de France, et 6ème en AOC

Forte de ses succès à l’export, l’Interprofession des vins du Sud-Ouest muscle ses actions à destination de l’Hexagone.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Paul Fabre, directeur de l'Interprofession des vins du Sud-Ouest a présenté la stratégie France.
Paul Fabre, directeur de l'Interprofession des vins du Sud-Ouest a présenté la stratégie France. - © C. de Nadaillac

« Jusqu’à présent, nous étions majoritairement focalisés sur l’export, débute sans ambages Paul Fabre, directeur de l’Interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO). Nous venons d'ailleurs d'obtenir une consécration de notre travail aux États-Unis, en étant élus région de l’année par le Wine Enthusiast. Désormais, il est temps de montrer notre collectif Sud-Ouest en France. » Et pour cause ! Si l’export représente 60 % des débouchés IGP de la région, le marché intérieur pèse pour 84 % des ventes en volume des AOP. Ce circuit est donc incontournable.

Des animations en GD

L’IVSO a entrepris de dynamiser les réseaux de distribution français via différentes actions. En grande distribution (GD), l’interprofession a mis au point un programme annuel d’animations, s’appuyant sur les principaux opérateurs de la zone, à savoir Vinovalie, Tursan, Plaimont ou encore une coopérative bergeracoise. De son côté, l’IVSO fournit un kit normé et forme les animateurs. « Pour le moment, les GD intéressées sont majoritairement implantées dans le grand ouest », indique Christophe Logeais, responsable marketing de l’interprofession. Cette dernière dispose également d’un programme de formation des chefs de rayon boisson des GD.

Recruter des cavistes indépendants

Sur le circuit traditionnel, l’IVSO vise les cavistes indépendants. Depuis deux ans, elle organise les Belles histoires d’automne, un événement à cheval sur la fin septembre et début octobre. Le but est de recruter de nouveaux cavistes, en leur fournissant des kits pour théâtraliser leur vitrine. « L’an dernier, nous avons recruté 300 cavistes sur toute la France, se réjouit Christophe Logeais. Cette année, nous espérons en séduire environ 500. » L’IVSO propose également des soirées découvertes du Sud-Ouest : elle met tout le matériel à disposition du caviste, qui en échange, invite son fichier client.

Former les sommeliers aux vins du Sud-Ouest

Parallèlement à ces actions, l’interprofession s’investit dans la formation des sommeliers. « Deux formateurs éduquent les apprentis sommeliers aux vins du Sud-Ouest depuis quatre ou cinq ans, poursuit le responsable marketing. À présent, nous comptons étendre cette formation aux pays francophones tels que la Belgique et la Suisse. » L’IVSO organise également un concours pour les apprentis sommeliers à Toulouse, afin de renforcer l’attrait de ses vins.

Accentuer le virage numérique

Enfin, sur le digital, l’interprofession a entrepris de refondre son site internet, de créer un intranet pour les vignerons, voire pour les cavistes et d’intensifier sa présence sur les réseaux sociaux.

Pour chaque créneau de distribution, le leitmotiv est simple : communiquer sur la qualité des produits, leur typicité, l'art de vivre et l'esprit Sud-Ouest, le plaisir et la gastronomie...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,