Réussir vigne 22 juin 2018 à 13h00 | Par X. Delbecque

Les vins du Jura s'ouvrent au grand public

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les vins du Jura souhaitent s'ouvrir à de nouveaux moments de consommation, et lancent des missions pédagogiques dans la distribution pour améliorer le référencement en rayons.
Les vins du Jura souhaitent s'ouvrir à de nouveaux moments de consommation, et lancent des missions pédagogiques dans la distribution pour améliorer le référencement en rayons. - © P. Cronenberger

Qu'on se le dise, les vins du Jura ne veulent plus s'enfermer dans l'image traditionnelle de l'association avec le comté et le poulet aux morilles. « Nous avons une vraie volonté de s'ouvrir sur d'autres moments de consommation, assure Corinne Décoté-Saillard, directrice grands comptes de la Maison du Vigneron, filiale jurassienne des Grands Chais de France.  Cela passe par le travail sur les produits, avec de nouveaux itinéraires techniques à la clé, mais aussi par la communication. » Sur ce dernier volet, l'interprofession quitte l'agence Rouge Granit, à l'approche plutôt élitiste, pour travailler avec Hemisphère Sud, ayant une approche marketing plus proche du client. « L'ouverture au grand public passe aussi par la refonte de notre site internet, la création d'un blog, et une présence sur les réseaux sociaux » complète Baudoin de Chassey, directeur de l'interprofession. Des actions seront menées également auprès des distributeurs, pour suggérer de nouveaux accords mets/vins et améliorer le référencement, pour l'approvisionnement des CHR notamment.

 

Les cinq dernières récoltes ont été insuffisantes pour sécuriser les stocks

« Le travail commencé il y a peu avec Metro commence déjà à porter ses fruits » relève Corinne Décoté-Saillard. Ce nouveau cap intervient dans un contexte commercial plutôt serein pour cette région viticole de plus en plus sollicitée, et dont la notoriété augmente. En revanche, les stocks sont à un niveau historiquement bas, ce qui commence à inquiéter Baudoin de Chassey sur la question du sourcing. Ce dernier oeuvre de fait pour promouvoir l'installation sur le territoire et milite pour obtenir davantage d'autorisations de plantation. L'interprofession travaille également sur les dossiers du dépérissement et du climat, avec le lancement d'une étude pour déterminer les couloirs les plus à risque vis à vis du gel et de la grêle. Elle a également demandé des aides à la Région pour permettre aux viticulteurs de se protéger. « En ce sens le rapprochement administratif avec la Bourgogne nous fait beaucoup de bien, nous sommes davantage écoutés sur ces sujets » se réjouit le directeur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,