Réussir vigne 04 décembre 2018 à 14h00 | Par Justine Gravé

" Le train est lancé " Jean-Jacques Jarjanette, directeur des Vignerons indépendants au sujet de la HVE

A l'occasion du 40ème salon des Vignerons indépendants de Paris, Jean-Jacques Jarjanette a présenté les perspectives de développement de la Haute Valeur Environnementale (HVE) qui se veut désormais multi-filières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
(De g. à dr.) Jean-Jacques Jarjanette, directeur des Vignerons indépendants, Jean-Marie Fabre, secrétaire général, Thomas Montagne, président et Thierry Mothe, vice-président en charge du syndical.
(De g. à dr.) Jean-Jacques Jarjanette, directeur des Vignerons indépendants, Jean-Marie Fabre, secrétaire général, Thomas Montagne, président et Thierry Mothe, vice-président en charge du syndical. - © J. GRAVÉ

La création en 2018 de l'Association Nationale de Développement de la Haute Valeur Environnementale marque un tournant majeur dans la reconnaissance de la certification HVE lancée en 2011 par le gouvernement. A l'origine de cette initiative, les Vignerons indépendants, qui se sont dès le début impliqués dans la démarche et qui représentent aujourd'hui 40% du total des exploitations françaises certifiées HVE au niveau 3. « Les surfaces en bio ont fortement augmenté mais risquent de plafonner » déclare Jean-Jacques Jarjanette, directeur général des Vignerons indépendants. « Nous sommes persuadés que la HVE est une démarche complémentaire qui doit être utilisée massivement pour obtenir une reconnaissance de la part du consommateur » poursuit-il. Depuis 2016, les Vignerons indépendants ont donc « pris leur bâton de pèlerin » et ont rencontré différentes filières agricoles pour les convaincre de les suivre dans la démarche. Ceci ayant abouti à la création de l'Association Nationale de Développement de la Haute Valeur Environnementale qui compte six membres fondateurs. L'Association Nationale Pommes Poires (ANPP), la Fédération des maraîchers Nantais, les AOP Pêches & abricots de France, Tomates & Concombres ainsi que la coopérative Unicoques, Noix et Noisette ont donc également rejoint le mouvement.

Le soutien appuyé des ONG

Les membres fondateurs peuvent compter sur le soutien de France Nature Environnement, partenaire historique, de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME) et depuis peu de Greenpeace France. Cette dernière a d'ailleurs regroupé en juin dernier les principaux acteurs de la grande distribution et les a invités à s'engager autour du cahier des charges de la HVE. Par ailleurs, la pression sociétale et l'actualité politique dont les plans filière, biodiversité et la loi Egalim jouent en faveur d'un développement massif de la HVE d'ici à 2030. « Le train est lancé » assure Jean-Jacques Jarjanette, qui travaille avec les différents partenaires au développement d'un plan de communication grand public nécessaire pour que la HVE puisse trouver son salut.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,