Réussir vigne 26 octobre 2018 à 10h00 | Par X. Delbecque

La décision de ré-homologation du cuivre en Europe est encore repoussée

Les 27 n'ont toujours pas réussi à se mettre d'accord sur l'avenir du cuivre. Son sort devrait se jouer avant la fin de l'année.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les traitements en viticulture biologique pourraient être plus complexes à l'avenir, le sort du cuivre étant encore incertain.
Les traitements en viticulture biologique pourraient être plus complexes à l'avenir, le sort du cuivre étant encore incertain. - © J.- C. Gutner

Ce 24 octobre devait être le dernier rendez-vous. Et pourtant, les pays membres n’ont toujours pas trouvé de consensus au sujet de la ré-homologation du cuivre. Pour rappel, la commission a proposé une autorisation supplémentaire de sept ans pour la matière active, avec une dose maximale de 4 kg/ha/an et la possibilité de lisser sur ces sept prochaines années. Proposition qui a été refusée en bloc par les pays du nord de l’Europe, qui l’ont trouvée trop laxiste. Le vote a donc été reporté à la fin de l’année. Une nouvelle réunion de dernier délai, où il faudra absolument trouver un consensus, le cuivre n’étant homologué que jusqu’en janvier 2019.

La Fnab demande une instance spécifique au gouvernement

Par ailleurs, la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) appelle le gouvernement à la mise en place d’un « plan cuivre ». « Nous avons été jusqu’au bout des possibles pour peser sur le vote, maintenant il faut regarder l’avenir » estime Sylvie Dulong, vigneronne bio et secrétaire nationale de la Fnab. La fédération exhorte à la création d’une instance officielle en charge de la recherche d’alternatives ainsi que de la diffusion des savoirs et des bonnes pratiques. Une initiative qui permettrait, selon elle, au gouvernement français d’être cohérent avec son plan Ecophyto et sa volonté de développer la filière bio.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,