Réussir vigne 24 septembre 2001 à 10h37 | Par Claudine Galbrun

Grains nobles et vendanges tardives - Relèvement des degrés minima

Pour en finir avec les vendanges tardives et les sélections de grains nobles "d´opportunité", les vignerons alsaciens ont décidé de relever les degrés minima exigés pour les mentions vendanges tardives et sélection de grains nobles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour les vendanges tardives, les nouveaux seuils seraient fixés à 14º d´alcool probable pour le riesling et le muscat, à 15,3º pour le gewurztraminer et le pinot gris. Pour les sélections de grains nobles, respectivement pour ces mêmes cépages, les seuils seraient de 16,4º et 18,2º. Depuis plusieurs campagnes, en effet, la seule clémence de la météorologie permettait aux vignerons d´obtenir des degrés très élevés. L´objectif, en fixant de nouvelles exigences quant au taux de sucre est d´améliorer la segmentation de la gamme des vins d´Alsace et de préserver l´image de marque de ce qui doit rester des vins d´exception, indique l´Ava. Cela suppose aussi de la part des vignerons qui souhaitent produire des vendanges tardives et des sélections de grains nobles une réflexion par rapport à la conduite du vignoble et sans aucun doute des efforts particuliers, souligne encore l´association.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,