Réussir vigne 19 janvier 2004 à 17h04 | Par Claudine Galbrun

Filière viticole - « Renforcer la spécificité de l´AOC », objectif du nouveau président de la Cnaoc

Christian Paly, originaire des Côtes du Rhône, vient d´être élu président de la Cnaoc et succède ainsi à Philippe Feneuil. Pour lui, il faut renforcer la spécificité de l´AOC, ce qui passe notamment par l´étiquetage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Il n´y aura pas de bouleversements à la Cnaoc », assure le nouveau président qui entend continuer, comme ses prédécesseurs à défendre et renforcer le concept de l´AOC. « Cela doit se traduire au niveau de la qualité des produits par le respect des conditions de production, le renforcement des organismes agréés et la réforme de l´agrément. » C´est à ce prix que la spécificité des AOC sera préservée, estime-t-il. « Mais il faut que cette spécificité soit respectée lors de la présentation des produits et donc apparaisse sur l´étiquette. Il est impératif de donner au consommateur la possibilité, lorsqu´il lit l´étiquette, de faire la distinction entre les produits, qu´il puisse constater la spécificité de l´AOC. Ce qui implique que cette notion d´AOC apparaisse clairement et donc que la dénomination d´origine ne soit pas banalisée. » Aussi Christian Paly se montre-t-il « très réservé » quant aux propositions des producteurs de vins de pays qui souhaiteraient, selon lui, sur l´étiquette « maximiser l´origine du vin et minimiser la catégorie à laquelle il appartient ».

Par contre, il n´est pas hostile à la création d´une nouvelle catégorie de vin bénéficiant d´une grande liberté en matière de pratiques oenologiques, de conditions de production ou d´étiquetage. « Pourquoi pas ? Mais si on libéralise certains produits, la dénomination d´origine doit, elle, être exemptée de cette libéralisation. S´il y a mise en avant de l´indication géographique, il ne peut pas y avoir concomitamment un allégement en matière de pratiques culturales et oenologiques. Comme le souhaiteraient par exemple, les vins de pays. Où serait la clarté vis à vis du consommateur ? » Et dans ce cadre, la Cnaoc est opposée à la généralisation de l´expérience menée sur la réorganisation des linéaires de la grande distribution visant à « amalgamer » dans un même rayon vins de pays et d´AOC par grande région, dans un but de transparence pour le consommateur. De la même façon, Christian Paly n´est pas favorable à l´utilisation de la mention du cépage sur l´étiquette de certaines AOC régionales. « On ne peut pas dire que nous sommes différents, spécifiques et réclamer quelque chose qui écorne cette spécificité. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui