Réussir vigne 01 mars 2002 à 17h44 | Par Patrick Touchais et Claudine Galbrun

Filière viticole - Le négoce s´organise...

La restructuration du négoce du Val de Loire est en cours. Et le mouvement ne ferait que commencer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Rémy-Pannier vient d´être racheté par cinq coopératives(1), elles mêmes réunies au sein d´une structure unique de commercialisation, Alliance Loire. Deux négociants, Bahuaud et Chainier, s´associent pour créer Loire Prémium. Quatre coopératives créent une filiale de commercialisation : les celliers de Cérés. Est-ce le premier contre-coup du rapport Berthomeau qui milite pour l´émergence de structures aval fortes ?
Une offre globale Val de Loire
« En tous cas, il fallait faire quelque chose, estime Pierre Chainier. Nos maisons, séparément, ne peuvent plus rivaliser avec nos concurrents du Nouveau Monde. Il faut aujourd´hui être capable de proposer une offre globale Val de Loire. Si on ne bouge pas, demain, il n´y aura plus de viticulteurs ».
Les maisons Chainier et Bahuaud ont choisi de s´associer et de créer une nouvelle société détenue à 50/50 car, indiquent-elles : « elles se ressemblent. Deux maisons familiales qui désirent le rester et qui ont une forte complémentarité ». Chainier étant leader des vins de Touraine, Bahuaud étant implanté dans le muscadet, reste à trouver un troisième compère pour couvrir l´ensemble du Val de Loire. Les recherches seraient en cours.
De son côté, Rémy-Pannier, jusque-là détenu à 68 % par la famille Rémy, était dans une passe financière difficile, et les dirigeants cherchaient depuis plusieurs mois des partenaires. Les coopératives ligériennes finalement, ont emporté le morceau. Elles veulent redynamiser l´entreprise et notamment profiter de la notoriété de la marque Ackermann sur les vins de bulles. Avec ce rachat, ces coopératives se placent en tête des opérateurs en vins du Val de Loire.
Enfin, avec les celliers de Cérés, dernier regroupement en date, les coopératives de Sancerre, Pouilly sur Loire, la cave Romane de Brinay et des vins de Chateaumeillant indiquent avoir choisi « la complémentarité des partenaires plus qu´une recherche de concentration ». Cette filiale se définit comme l´un des principaux interlocuteurs de la grande distribution pour les vins du Centre. L´objectif affiché est de commercialiser 450 000 bouteilles en 2002.

(1) Cave de Saumur, Cave de Bourgueil, Cave de Vouvray, Les vignerons des Terroirs de la Noëlle (groupe Cana-Caval), les Maîtres vignerons Nantais.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,