Réussir vigne 10 octobre 2001 à 12h55 | Par Claudine Galbrun

Filière viticole - Des propositions sans concessions

Structurer l´offre, développer une politique de marque : telles sont les pistes de réflexion proposées par Jacques Berthomeau, contrôleur des offices, dans son rapport remis au ministre de l´Agriculture le 31 juillet, afin de "donner un nouvel élan des vins de France pour 2010".

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C´est un rapport dense, touffu mais sans concession, que Jacques Berthomeau, habitué des dossiers viticoles sinon délicats, pour le moins difficiles (Rivesaltes et Cognac) a déposé sur le bureau de Jean Glavany. Un rapport que devront s´approprier les professionnels "pour accoucher d´un plan stratégique crédible et opérationnel". En attendant, Jacques Berthomeau ne s´embarrasse pas de périphrases pour exprimer ce qu´il pense : "Manque de rigueur, conduite approximative du vignoble, laisser-aller, insouciance". Les échecs à l´exportation que rencontrent actuellement les producteurs étaient plus que prévisibles. Ils n´ont donc que ce qu´ils méritent. Et quelle erreur s´ils comptaient sur les pouvoirs publics, accusés au fil des pages de laxisme, de pratiquer une "gestion du rétroviseur"et de gaspiller de l´argent en études prospectives sérieuses mais coûteuses et surtout bien vite enfouies au fond d´un tiroir. Voilà, ce qui est dit est dit. Reste maintenant à redresser la barre. Deux pistes, selon Jacques Berthomeau, sont à privilégier : "générer une ressource vin adaptée à la segmentation des marchés et mettre en place une politique de marque".
Pour ce qui est du premier point, Jacques Berthomeau estime qu´il faut mettre en place des "outils de pilotage du vignoble". Même si "parler de pilotage du vignoble peut paraître incongru, mécanicien, comme une sorte d´injure au beau métier de vigneron". Mais dans son esprit, ce pilotage s´adresse en priorité aux grands ensembles vinicoles, "ceux qui dégagent des volumes et qui devraient permettre aux metteurs en marché de trouver la ressource vin pour alimenter l´assemblage de produits de marque". Pour ce faire, il y a d´abord les outils collectifs : contrôle des conditions de production, dégustation et suivi aval de la qualité. Et puis il serait temps de faire confiance au négoce et de multiplier les "adhérences" entre ce dernier et la production afin d´obtenir une qualité constante répondant à une demande. Quant au développement de marque, il ne peut être le fait que d´entreprises ayant une certaine taille, susceptibles de dégager des marges suffisantes.
Il faut, selon Jacques Berthomeau, renforcer la structure financière des entreprises et pour cela, il ressort ce qu´il qualifie de serpent de mer : le fonds de développement de la filière vin (Fidevi). Enfin, communiquer est essentiel. L´auteur du rapport propose trois niveaux pour mieux cibler la communication collective : le premier déclinant "la wine attitude" à la française soit une communication pour que les vins de France restent la référence mondiale, le deuxième s´appliquant aux grandes régions viticoles sachant que tout soutien de l´état suppose une stratégie d´épaulement entre vins de pays et AOC et un troisième niveau associant publicité de marques et communication collective, Jacques Berthomeau prenant ainsi le risque d´être "politiquement incorrect". Une chose est sûre, affirme-t-il : il faut en finir avec le saupoudrage. "Seule la concentration des moyens financiers liée à des déclinaisons fortes et répétitives peut constituer la réponse la mieux adaptée aux actions massives des vins du Nouveau Monde".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui