Réussir vigne 13 août 2003 à 18h23 | Par Claudine Galbrun

Filière viticole - Bientôt un accord-cadre entre le négoce et la production ?

Les discussions vont bon train entre production et négoce. Un accord-cadre fixant les conditions d´un « bon » partenariat entre l´amont et l´aval aurait été finalisé. Il ne reste plus qu´à le signer...

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Suivant en cela une des préconisations du grou-pe de travail Cap 2010, production (coopératives et vignerons indépendants) et négoce ont entamé déjà depuis plusieurs mois des négociations en vue d´aboutir à la rédaction d´un accord de branche définissant les conditions d´un partenariat (fixation du prix, durée, définition des produits, clauses d´arbitrage en cas de conflit...). Pour la production, l´objectif était, au cas où un « espace de liberté » se créerait - à savoir l´avènement d´une nouvelle catégorie de vins, type vins de cépage de France - de s´assurer d´un partage équitable de la valeur ajoutée surtout si le négoce peut jouer sur plusieurs régions d´approvisionnement. Quant au négoce, il pouvait compter sur un approvisionnement sûr. Chacun n´avait plus qu´à apposer son paraphe en bas du texte.

« Signer un tel accord dans la situation actuelle ne servira à rien »
Sauf qu´une partie du négoce représenté par l´Afed (Association française des embouteilleurs -distributeurs) qui rassemble les plus gros opérateurs en vins de table et de pays et concernée au premier chef par cette nouvelle catégorie de vin se refuse à signer tant que justement les vins de cépages de France n´auront pas vu le jour. Une solution à laquelle est opposée une partie de la production dont le Syndicat des vins de pays d´Oc. « Nous sommes pour la recherche d´une solution globale. Signer un tel accord dans la situation actuelle ne servira à rien si ce n´est à faire un effet d´annonce », estime l´Afed qui considère de toute façon, la création de cette nouvelle catégorie de vin comme inéluctable. « Les choses se feront soit de façon intelligente et organisée, entre gens raisonnables, soit le dos au mur, compte tenu des difficultés rencontrées sur le marché. » La CCVF (Confédération des coopératives vinicoles de France) conserve pourtant l´espoir que cet accord soit finalisé et peut-être même avant les vendanges.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui