Réussir vigne 28 février 2018 à 18h00 | Par X. Delbecque

Faire entrer l'œnotourisme dans une nouvelle ère

Plusieurs projets, portés par le Cluster œnotourisme de Atout France et le Conseil supérieur de l'œnotourisme, devraient permettre de développer encore la filière en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Bernard, président du Cluster œnotourisme de Atout France (à droite); Hervé Novelli, président du Conseil supérieur de l'œnotourisme (au centre); et Christian Mantei, directeur général de Atout France (à gauche) ont présenté leurs projets pour l'œnotourisme français.
Michel Bernard, président du Cluster œnotourisme de Atout France (à droite); Hervé Novelli, président du Conseil supérieur de l'œnotourisme (au centre); et Christian Mantei, directeur général de Atout France (à gauche) ont présenté leurs projets pour l'œnotourisme français. - © X. Delbecque

Atout France a profité du salon de l’Agriculture pour présenter ses dernières réalisations ainsi que ses projets d’avenir en termes d’œnotourisme. « Ces dernières années la filière s’est largement développée et professionnalisée, et l’offre s’est structurée, a déclaré Michel Bernard, président du Cluster œnotourisme de Atout France, créé en 2000. Maintenant, nous entrons dans une nouvelle ère. Nous avons besoin de faire un bilan et de connaître les attentes des visiteurs. » Il souhaite donc lancer une enquête, afin de construire l’offre de demain. Le président a également émis le souhait de regarder ce qui se fait à l’étranger et qui pourrait être adapté en France. Hervé Novelli, nouveau président du Conseil supérieur de l’œnotourisme, est tout aussi impliqué pour donner un nouveau coup d’accélérateur à la filière.

Deux projets importants validés pour 2018

« Moins de la moitié des œnotouristes sont des étrangers, il y a là une marge d’expansion extraordinaire » estime-t-il. L’ancien ministre a rencontré Jean-Bapstiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, duquel dépend le tourisme. Et il a obtenu le feu vert pour deux projets, à savoir la création d’une fédération nationale des destinations labellisées « Vignobles & Découvertes », et la tenue des Assises de l’œnotourisme d’ici la fin de l’année 2018. Ces dernières devraient réunir les professionnels du tourisme et de la filière vin et aboutir sur une proposition d’une politique œnotouristique dynamisée. Hervé Novelli a assuré que l'œnotourisme est une des priorités dans la politique touristique nationale actuelle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui