Réussir vigne 25 avril 2007 à 17h23 | Par Catherine Bioteau

En Suisse - Une analyse de laboratoire permet de faire la différence entre barrique et copeaux

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Jusqu´à présent, il était impossible de différencier par analyse un vin vinifié ou élevé avec des copeaux de chêne d´un vin vinifié ou élevé en fût de chêne. L´école d´ingénieurs HES de Changins vient d´y remédier. Un étudiant, Sébastien Butticaz, et son professeur, André Rawyler, ont en effet mis au point une méthode analytique capable de différencier les deux modes de boisage. " Nous avons observé, entre autres, que la chauffe des bois génère des composés semi-volatils en quantités et proportions variables suivant la taille des bois. En analysant 20 à 30 composés aromatiques du vin, on peut savoir si ceux-ci proviennent de bois de petite taille, comme les copeaux, ou de grande taille, comme les barriques ", explique André Rawyler. Les composés en question sont dosés par chromatographie en phase gazeuse, couplée à la spectrométrie de masse.
La mise au point de la méthode a également nécessité la constitution d´une base de données : une centaine de vins élevés en barriques et une centaine de vins copeautés ont déjà été analysés.
©DR

" La méthode, fiable au niveau du laboratoire, doit encore être validée et sa base de donnée élargie, avant d´être utilisée en cas de contestation juridique, précise André Rawyler. Ce qui devrait prendre une bonne année. " Pour l´instant l´analyse suisse a quelques limites. " Pour certains vins, nous ne pouvons pas avoir de certitude absolue, notamment pour les vins les plus vieux car les arômes boisés s´estompent. " En revanche, les vins élevés avec des copeaux fabriqués à partir de douelles chauffées seraient bien identifiés comme tels. Autre frein : le coût du dosage, qui dépassera les 130 euros par échantillon. " Nous voyons cette méthode avant tout comme un outil de dissuasion ",
poursuit le chercheur. Un outil qui tombe à point nommé.
La Suisse vient en effet d´autoriser l´usage des copeaux de chêne (depuis janvier dernier) et les discussions vont bon train pour savoir s´il faut interdire cet usage pour les vins d´appellation et s´il faut le mentionner sur les étiquettes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui