Réussir vigne 19 novembre 2009 à 10h23 | Par C. Galbrun

Cognac - Le réchauffement climatique confirmé

Raccourcissement du cycle végétatif de la vigne, modifications des caractéristiques de la vendange : le réchauffement climatique est confirmé dans le cognaçais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

Le résultat de l' étude menée en 2008  par la station viticole du BNIC (Bureau national interprofessionnel du cognac) sur l'évolution du climat sur la région des Charentes, est sans appel : « le réchauffement climatique régional est établi et concerne toutes les saisons », indique Laetitia Boitaud du BNIC. Les températures moyennes annuelles glissantes sur trente ans ont augmenté d'1°C sur la station météorologique de Saintes (17) et de O,8°C à Cognac. La hausse des températures minimales et maximales est équivalente. Le nombre de jours de très fortes chaleurs (température supérieure à 35°C) a augmenté. A l'inverse, le nombre de jours de température très basse (inférieure à -5°C) a diminué et le pourcentage du nombre de jours de gel en mars et avril est passé de 12 % en 1968 à 1987 à 6 % sur la période 1988-2007.

10 jours d'avance sur les vendanges

Si l'on s'en réfère à l'indice bioclimatique de Huglin qui caractérise le climat général d'une région, Cognac est passé d'un climat frais qui persistait jusque dans les années 80 à un climat tempéré. « L'évolution semble être en progression constante et pourrait atteindre la catégorie de climat « tempéré chaud », voire chaud dans les années extrêmes », souligne encore Laetitia Boitaud. Sur la vigne, ce réchauffement s'est traduit par un avancement de la date des vendanges de près de 10 jours, une augmentation du taux de sucre et une baisse d'acidité. Pour s'adapter à ces changements, la filière mise en premier lieu sur la sélection clonale de l'ugni blanc. L'étude du comportement de différents plants d'ugni blanc, récupérés lors de prospections ampélographiques a débuté. « Pour la première fois, nous avons constaté une variabilité entre des clones notamment au niveau du potentiel d'acidité des moûts ». Ce qui pourrait constituer une piste intéressante. Les travaux de sélection vont se poursuivre.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui