Réussir vigne 23 août 2018 à 18h00 | Par Marie Bahuau

Cloé, la coiffe qui trace le Champagne

Le Syndicat général de vignerons de Champagne poursuit le lancement de la coiffe Cloé. Cette dernière permet aux vignerons de lutter contre les reproductions frauduleuses, mais aussi de gagner en efficacité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cloé est une coiffe unique et infalsifiable.
Cloé est une coiffe unique et infalsifiable. - © SGV

Traçabilité, sécurité, communication... La coiffe Cloé a de nombreux atouts, et le syndicat général des vignerons de Champagne (SGV) compte bien le faire savoir. À l'occasion d'une table ronde innovation à Paris, ses représentants l'ont présentée aux journalistes de la capitale. Pour rappel, Cloé est dotée d'un numéro de série unitaire permettant une signature unique, d'un hologramme haute sécurité et d'un QR code pour identifier la bouteille par flash. Ces outils permettent au vigneron de garantir la traçabilité de ses vins, mais aussi de gérer ses stocks plus facilement. « C'est en outre une aide à la déclaration récapitulative mensuelle » ajoute Catherine Chamourin du SGV.

Cloé possède une technologie anti-contrefaçon de haut niveau, similaire à celle utilisée pour la sécurité monétaire ou les passeports. De plus, les bouteilles volées peuvent être black-listée, entrainant géolocalisation et alerte auprès du vigneron lorsque le receleur l'utilise.

Une lettre d'intention signée avec les douanes

Ce projet a été mené à bien grâce au partenariat avec les fabricants de coiffes, ainsi que la société advanced track and trace (ATT), spécialistes dans la protection des marques. « Une lettre d'intention a été signée avec les douanes, pour envisager une collaboration avec les agents de contrôle » se réjouit Catherine Chamourin. Cela permettra aux deux parties de faciliter le contrôle et d'aller plus loin en termes de répression des fraudes.

Mais Cloé est aussi un atout marketing pour le vigneron. En effet, le consommateur qui flashe la coiffe pourra obtenir toutes les informations sur sa bouteille de champagne, et cela directement sur son smartphone. La technologie ayant un coût, il faut toutefois compter trois centimes de plus que pour une coiffe ordinaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui