Réussir vigne 16 février 2010 à 17h55 | Par M.-E. Koralewski

Clarification - L’utilisation de KiOfine-CG est prometteuse en flottation

La société KitoZyme a testé KiOfine-CG, un produit œnologique constitué de chitine-glucane, sur des applications de débourbage notamment par flottation et sur le collage des vins. Les résultats sont prometteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'emploi de KiOfine-CG s'est révélé d'un efficacité comparable à l'utilisation de gélatine lors d'essais de clarification des moûts par flottation.
L'emploi de KiOfine-CG s'est révélé d'un efficacité comparable à l'utilisation de gélatine lors d'essais de clarification des moûts par flottation. - © Cave de Costebelle

Le millésime 2009 est la troisième campagne d'essais à l'échelle industrielle réalisée par la société KitoZyme sur son produit KiOfine-CG. « Ce produit peut s'employer aussi bien pour la clarification des moûts lors du débourbage que pour le collage des vins », précise Aurélie Bornet, chercheuse chez KitoZyme. Et les derniers essais sont prometteurs. « Nous avons testé l'emploi de KiOfine-CG en flottation en comparaison notamment avec l'emploi de gélatine. Employé à la dose de 40g/hL, KiOfine a permis de diminuer la turbidité initiale du moût de 80% ce qui est proche de l'efficacité de la gélatine qui l'a diminuée de 86% », note la chercheuse. Des essais sur des unités de flottation continue ont également été réalisés à la cave de Saint-Félix de Lodez où il a été constaté une efficacité supérieure de KiOfine-CG comparé à l'utilisation d'un mélange de gélatine et de gel de silice.

Des vins plus ronds

Les résultats des essais de collage sur vin rouge réalisés sur le millésime 2008 ont par ailleurs montré que le chitine-glucane, utilisé aux doses de 30 à 50 g/hL, permet de diminuer de façon plus importante les tanins comparés au traitement à la gélatine. « En dégustation, les vins traités avec KiOfine-CG sortent plus fruités et plus ronds », constate Aurélie Bornet. Sur vins rosé, les essais ont mis en évidence que le produit a un impact moindre sur l'intensité colorante des vins comparé à la PVPP et à une colle non allergène.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui