Réussir vigne 14 septembre 2009 à 12h57 | Par L. VIMOND

Alma - Du « low cost » à la haute performance

Premier constructeur de machines à vendanger tractées, le drômois Alma étoffe son offre avec des modèles automotrice et tractée « low cost », mais aussi un modèle tracté haute performance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dotée d’un convoyeur plus large et d’un châssis renforcé, la Selecta 3 offre des performances proches des petites automotrices.
Dotée d’un convoyeur plus large et d’un châssis renforcé, la Selecta 3 offre des performances proches des petites automotrices. - © DR

Quatrième acteur mondial en machines à vendanger toutes catégories confondues et premier en ce qui concerne les modèles tractés, Alma poursuit la refonte de ses gammes. Après les automotrices A90, A130 et A170, présentées au Sitevi 2007, dont la commercialisation débutera officiellement la prochaine saison, le constructeur drômois lance la nouvelle A70, motorisée par un bloc Iveco de 4,5 litres développant 90 chevaux. Proche de l'A90, elle s'en distingue par son châssis fixe, qui déleste son prix catalogue de 10 000 euros HT. Combiné à sa grosse motricité, son gabarit plus compact convient aux vignobles pentus, notamment en Alsace. Cependant, son autonomie demeure importante avec deux capacités de trémie : d'une largeur hors-tout de 2,18 m, l'A70 L contient 2 200 litres, tandis que l'A70 XL affiche une contenance de 3 000 litres, tout en ne dépassant pas 2,50 m de largeur.

Une tractée qui taquine les automotrices

En tractées, Alma dévoile la nouvelle génération baptisée Selecta 3. Succédant à la Selecta 2, elle arbore les couleurs et le logo des automotrices. Entièrement nouvelle, elle conserve le principe des chaînes et des godets propre à la marque drômoise, mais bénéficie d'un convoyeur élargi. De ce fait, la vendange est plus étalée et les feuilles et autres débris plus facilement extractibles par les ventilateurs. Ce changement autorise des débits de chantiers qui taquinent les automotrices, Alma annonçant des vitesses d'avancement de 4 km/h. Plus large, le châssis gagne en robustesse. À l'avant, la centrale hydraulique autonome est désormais montée sur les bras de relevage, en position avancée par rapport au point de pivot de l'attelage. De ce fait, la Selecta 3 autorise un braquage très court. Alma propose deux versions, L et XL, correspondant à deux capacités : 22 et 30 hl. Les réglages ainsi que les graissages sont centralisés de façon à faciliter la conduite et l'entretien.

Dernière arrivée, la Selecta Optima est une machine à vendanger traînée positionnée « low cost ». Destinée à des marchés adeptes de machines très simples et économiques, avec en premier lieu l'Espagne, elle arbore le strict nécessaire en technologies, comme le guidage automatique, deux bennes de 1200 litres, quatre ventilateurs, huit secoueurs et les convoyeurs en inox. Comme sur les autres modèles tractées, les réglages sont centralisés à l'arrière de la machine. En revanche, la Selecta Optima ne dispose pas de roues motrices, ni de correction d'assiette. Les ventilateurs et autres organes de l'appareil bénéficient d'un enclenchement par le cardan : seuls les secoueurs disposent d'une activation électro-hydraulique.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui