Réussir vigne 19 février 2015 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac

Aides à la restructuration pour raisons sanitaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans le cadre du plan de lutte obligatoire contre la flavescence dorée, les parcelles arrachées pourront bénéficier d’une aide à la restructuration pour raison sanitaire.
Dans le cadre du plan de lutte obligatoire contre la flavescence dorée, les parcelles arrachées pourront bénéficier d’une aide à la restructuration pour raison sanitaire. - © P. Cronenberger

Pouvoir bénéficier d’aides à la restructuration pour des raisons sanitaires était une demande de la profession. Elle a été entendue. Le conseil spécialisé de France AgriMer vient en effet d’introduire cette mesure dans le programme national d’aides, même si aucune enveloppe n’était prévue à cet effet. « Cela ne concerne que 15-20, voire 30 hectares par an, relativise Anne Haller, déléguée pour la filière viticole chez FranceAgriMer. Cela ne posera pas de problème budgétaire. »
Cette mesure sera ouverte à l’ensemble du territoire français et sans plafond de surface, pour les parcelles arrachées pour cause de flavescence dorée. La replantation à l’identique devrait a priori être possible, même si ce point n’est pas encore acté. Le montant de l’aide n’est pas non plus tranché. S’il est certain que l’enveloppe plantation de l’aide à la restructuration sera versée à l’exploitant (4800 euros par hectare), l’indemnité perte de récolte n’est pas encore acquise. Au maximum, Anne Haller prévient que le montant global ne pourra dépasser les 10 000 euros par hectare.


Pas d’aide pour les maladies du bois


Mais attention. Seules les parcelles atteintes de maladies avec plan de lutte obligatoire pourront rentrer dans cette mesure. Exit donc les parcelles touchées par les maladies du bois, l’arrachage des ceps n’y étant pas obligatoire.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui