Réussir vigne 08 avril 2009 à 17h58 | Par C. GALBRUN

A la page - Le vin objet de toutes les curiosités scientifiques

Les hommes de science, la vigne et le vin

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il semblerait que de tous temps le vin ait aiguisé la curiosité des scientifiques. « Ce qui constitue une originalité dans le monde agricole. On peut même parler d'une véritable énigme scientifique », indique Jean-Claude Martin, auteur de cet ouvrage « Les hommes de science, la vigne et le vin » qui met en lumière l'engagement d'hommes qui, depuis deux millénaires s'attachent à améliorer la qualité du vin, à la répandre pour la faire partager au plus grand nombre. Et toutes les grandes figures scientifiques de l'histoire de notre civilisation européenne ont cherché à résoudre cette énigme. « Sans doute parce que le vin est un produit vivant et différencié selon les lieux. Un parallèle pourrait être établi entre le cycle de vie de l'homme et celui du vin.

A la rencontre de Chaptal, Pasteur et les autres

Avec cette question : comment arrêter la fermentation ?»  Parmi tous les hommes de science que Jean-Claude Martin a pu rencontrer au cours de ce voyage à travers le temps, il en est un qu'il qualifie de figure scientifico-politique d'envergure bien que son nom soit associé à une pratique décriée : Chaptal. « Je ne suis pas sûr d'ailleurs qu'il aurait admis que l'on fasse une telle utilisation de nom. Pourtant, bien que n'étant pas un homme de paillasse, il a su faire exprimer aux autres leurs propres recherches. Et autour de lui, s'est bâtie une vision économique et scientifique de la viticulture. Le vin représentant alors un enjeu économique fondamental ». Pasteur est l'autre figure incontournable car il s'est trouvé à la confluence de tous les questionnements de l'époque. « Il a su écouté, relire, expérimenter et mener des recherches très ouvertes. Et cela sur l'Europe entière. D'ailleurs, l'œnologie moderne est une construction européenne même si sa valorisation s'est faite en France ».  Pour Jean-Claude Martin, toutes les incessantes recherches de ces hommes de science s'inscrivent dans une longue continuité sans que ne puisse y être véritablement mis un point final, en ce qui concerne la vigne et le vin. Ils se sont attelés à transformer des points d'interrogation en points d'inflexion, donnant ainsi un nouveau point de départ à d'autres hommes de science...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,