Réussir vigne 08 septembre 2008 à 14h39 | Par C. GALBRUN

A la page - Le combat pour le vin et l’amour ou comment j’ai sauvé le monde de la parkerisation

A la gloire des vignerons rebelles

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un beau jour, Alice Feiring s'est réveillé. Avec l'âme d'une missionnaire, d'une héroïne capable de renverser le cours de l'histoire et surtout de ralentir la production - ô combien désastreuse à ses yeux - des vins bodybuildés ou aseptisés mais qui rencontrent pourtant toutes les faveurs du plus fameux critique mondial du vin. J'ai nommé Robert Parker. Alice Feiring aimait les vins qui venaient de quelque part, qui portait la Terre en eux. Or, ceux-ci ont disparu. Et qui y a-t-il à leur place ? « du fruit, du fruit, du fruit et du bois, du bois, du bois ». Et d'en venir à se demander : « que faisait cette confiture de vanille et de framboise digne d'une décoction à l'usage des produits Body Shop dans mon Nuits Saint Georges ? ». Parce que Parker avait accordé ses plus hauts scores à des vins confiturés, ultra boisés et tout en fruits, toute la filière s'est mise à les copier, dans l'espoir de recevoir l'onction du maître. Une véritable tyrannie. C'en était trop.

En croisade dans les vignobles européens

Telle jeanne d'Arc en partance pour lever le siège d'Orléans, Alice Feiring part en croisade à travers le Piémont italien, la Rioja, la Champagne, la Loire  pour découvrir ou redécouvrir ces vins que l'on dit démodés mais qui révèlent l'âme d'un terroir et d'un vigneron. Et dans le but avoué de mettre à bas, mais aussi de comprendre comment le système de notation mis au point par Parker a pu ainsi dominer le monde du vin. Elle ira même jusqu'à rencontrer celui par qui tout est arrivé. A l'issue de ce périple, Alice Feiring est pleine d'espoir : « Je ne suis pas une jihadiste. Je ne suis ici que pour dire que nous sommes à l'aube d'une révolution dans le vin, d'une renaissance. Les meilleurs et les plus vibrants des vrais vins vont bientôt naître ».

Le combat pour le vin et l'amour ou comment j'ai sauvé le monde de la parkerisation  - Alice Feiring - Editions Harcourt - 278 pages - 15 euros


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui