Réussir vigne 14 janvier 2019 à 08h00 | Par Catherine Gerbod

À 80 ans, l’appellation gaillac réaffirme son identité

Tout juste octogénaire, l’appellation gaillac continue de bouger ! En 2018, elle a revendiqué « 20 reprises d’exploitation, 7 nouvelles installations et 25 structures avec des vignerons de moins de 40 ans ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gaillac a mis en avant sa jeune génération lors d’un événement presse organisé à Paris autour de ses 80 ans en décembre dernier.
Gaillac a mis en avant sa jeune génération lors d’un événement presse organisé à Paris autour de ses 80 ans en décembre dernier. - © C. Perinet

Grâce au cahier des charges modifié en 2017, les vins rouges peuvent mieux valoriser leurs cépages autochtones. Désormais, la priorité est à la hiérarchisation, décisive pour la montée en gamme des rouges de l’appellation. La définition des terroirs éligibles débute. « Les critères existent, ils sont empiriques et chaque vigneron les définit de son côté. Il faut maintenant les écrire et les partager », explique Cédric Carcenac, le président de l’appellation.

Autre chantier appelé à devenir prioritaire, le gaillac méthode ancestrale. « Nous avons du mal à faire émerger notre méthode gaillacoise malgré son rapport qualité-prix », déplore Cédric Carcenac. Un travail de recherche est engagé avec l’IFV sur le mauzac, le cépage unique de l’effervescent gaillacois.

En attendant, une campagne de communication est lancée cette année, tandis que l’œnotourisme est affirmé comme un objectif majeur. Une personne a été recrutée au sein de l’appellation pour le développer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,