Aller au contenu principal
Font Size

Une pompe doseuse connectée, testée par les chambres d'agriculture de Bretagne et l'Ifip

Les chambres d’agriculture de Bretagne et l’Ifip ont testé une pompe doseuse connectée à un logiciel d’analyse des données afin de suivre et d’enregistrer les traitements effectués par eau de boisson.

La Smart Dosing de Dosatron enregistre les traitements administrés. © Ifip
La Smart Dosing de Dosatron enregistre les traitements administrés.
© Ifip

L’Ifip et les chambres d’agriculture de Bretagne ont utilisé la pompe doseuse hydraulique connectée Smart Dosing de Dosatron. La pompe doseuse prélève un volume de solution mère dans le bac mélangeur qu’elle injecte dans le circuit d’eau dont le débit est utilisé comme force motrice. L’accent est mis ici sur la précision de dosage, proportionnel entre 1 et 5 %. Elle est doublement contrôlée par un compteur d’eau à impulsion en entrée de ligne et par les capteurs du moteur. La quantité de produit injecté est ainsi disponible en temps réel. La pompe doseuse enregistre alors les traitements administrés et le logiciel Smart Link analyse les données collectées. Le transfert de données se fait via une clé USB. Un tableau de bord sur l’ordinateur récapitule mensuellement les événements liés d’une part au fonctionnement de la pompe et d’autre part aux traitements effectués. Un clic sur un événement permet ensuite d’avoir accès au nom du produit, aux heures de début et fin de traitement, à la salle concernée, au volume d’eau consommé, au volume de mélange injecté, au dosage, à l’amplitude de température, aux motifs d’arrêt ainsi qu’à la courbe des consommations d’eau.

Faciliter le suivi au quotidien

smart link testé pour vous

Une programmation des traitements peut être réalisée. Un récapitulatif PDF des traitements effectués sur la salle concernée peut être ajouté au registre des traitements. Cet historique des traitements améliore la traçabilité et facilite le suivi lors d’audits qualité. Une sélection d’alarmes est disponible pour vérifier le bon fonctionnement de la pompe et avertir d’un besoin de maintenance (changement de joints après un million de cycles du moteur). Un signalement « niveau bas du bac » averti lorsque le traitement arrive à sa fin. Les incidents type refoulement dans le bac, arrêt moteur, arrêt d’aspiration du mélange, absence arrivée d’eau ou surdébit pouvant signaler une fuite dans le circuit d’eau sont sélectionnables. Les volumes d’eau consommés par les animaux peuvent être contrôlés ainsi que la quantité de produit injectée à l’instant T. La connaissance des courbes de consommation d’eau permet d’identifier le moment idéal pour les traitements, notamment dans le cas de la vaccination. Il est possible de connecter des compteurs d’eau devant chaque salle pour anticiper la préparation d’un mélange en fonction des consommations d’eau de la veille.

Dosatron annonce des évolutions à venir, avec une connexion filaire à l’ordinateur pour le transfert de données, une intégration du volume d’amorçage des lignes dans le suivi et du calculateur de préparation, et une exploitation des données avec des croisements dynamiques.

thomas.lemoine@bretagne.chambagri.fr

Les +

Précision, suivi et contrôle du dosage
Historique des traitements administrés
Sélection d’alarmes sur le fonctionnement et la maintenance de la pompe
Évolution en temps réel des courbes de consommation d’eau
Fiabilité et homogénéité du dosage de 1 à 5 % sur une large gamme de débits d’eau

Les -

Retour sur investissement difficile à estimer (coût avoisinant 2 500 € HT)
Calculateur de préparation du traitement séparé
Absence de connectivité à d’autres automates en porc
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

La réglementation impose une ouverture sur trois côtés, avec une aire extérieure et des courettes partiellement découvertes. © D. Poilvet
Ce qui change pour le porc bio avec le futur règlement européen
Le projet de nouveau règlement européen pour l’agriculture biologique tend à durcir les conditions d’élevage du porc bio. Mais il…
Prix du porc en France classe SE et prévisions © RNM et estimations Ifip
Maintien prévu des cours du porc en 2020
Le prix du porc à la production restera stimulé par les importations chinoises dans un contexte de stabilité de l’offre…
Construite en 2017, la FAF du Gaec de la Riale est équipée d’une fosse de réception de 52 m3. L’aliment est stocké dans les silos existants. © B. Griffoul
Une fabrique d'aliment à la ferme pour "perdurer dans la production porcine"
Les éleveurs du Gaec de la Riale dans l’Aveyron ont investi dans une fabrique d’aliment à la ferme pour pérenniser leur élevage.…
Les abattoirs néerlandais utilisent la méthode du nez humain pour détecter les carcasses présentant des odeurs de verrats. © Ifip
Aux Pays-Bas, la production de porcs mâles entiers devient prédominante
Depuis 2014, le marché de détail néerlandais s’est entièrement converti à la vente de viande de porcs mâles entiers. La filière…
Deux plateformes au niveau des cellules extérieures de blé et d'orge permettent une maintenance en toute sécurité.  © Y. Le Moigne
Un agrandissement de la fabrique d’aliment à la ferme porcine à coût réduit
La SCEA de Restrezerc’h (groupement Evel'Up) a doublé la capacité de sa fabrique d’aliment intégrale en limitant les…
Éric Van Remoortere. "Je me suis installé par intérêt pour l’élevage en plein air et par conviction pour le bio." © D.Poilvet
Dans l’Indre, la nouvelle génération d’éleveurs de porcs passe au 100 % bio
Dans la famille Van Remoortere, la nouvelle génération d’éleveurs s’oriente délibérément vers l’élevage bio. Ils ont pris la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)