Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une pompe doseuse connectée, testée par les chambres d'agriculture de Bretagne et l'Ifip

Les chambres d’agriculture de Bretagne et l’Ifip ont testé une pompe doseuse connectée à un logiciel d’analyse des données afin de suivre et d’enregistrer les traitements effectués par eau de boisson.

La Smart Dosing de Dosatron enregistre les traitements administrés. © Ifip
La Smart Dosing de Dosatron enregistre les traitements administrés.
© Ifip

L’Ifip et les chambres d’agriculture de Bretagne ont utilisé la pompe doseuse hydraulique connectée Smart Dosing de Dosatron. La pompe doseuse prélève un volume de solution mère dans le bac mélangeur qu’elle injecte dans le circuit d’eau dont le débit est utilisé comme force motrice. L’accent est mis ici sur la précision de dosage, proportionnel entre 1 et 5 %. Elle est doublement contrôlée par un compteur d’eau à impulsion en entrée de ligne et par les capteurs du moteur. La quantité de produit injecté est ainsi disponible en temps réel. La pompe doseuse enregistre alors les traitements administrés et le logiciel Smart Link analyse les données collectées. Le transfert de données se fait via une clé USB. Un tableau de bord sur l’ordinateur récapitule mensuellement les événements liés d’une part au fonctionnement de la pompe et d’autre part aux traitements effectués. Un clic sur un événement permet ensuite d’avoir accès au nom du produit, aux heures de début et fin de traitement, à la salle concernée, au volume d’eau consommé, au volume de mélange injecté, au dosage, à l’amplitude de température, aux motifs d’arrêt ainsi qu’à la courbe des consommations d’eau.

Faciliter le suivi au quotidien

smart link testé pour vous

Une programmation des traitements peut être réalisée. Un récapitulatif PDF des traitements effectués sur la salle concernée peut être ajouté au registre des traitements. Cet historique des traitements améliore la traçabilité et facilite le suivi lors d’audits qualité. Une sélection d’alarmes est disponible pour vérifier le bon fonctionnement de la pompe et avertir d’un besoin de maintenance (changement de joints après un million de cycles du moteur). Un signalement « niveau bas du bac » averti lorsque le traitement arrive à sa fin. Les incidents type refoulement dans le bac, arrêt moteur, arrêt d’aspiration du mélange, absence arrivée d’eau ou surdébit pouvant signaler une fuite dans le circuit d’eau sont sélectionnables. Les volumes d’eau consommés par les animaux peuvent être contrôlés ainsi que la quantité de produit injectée à l’instant T. La connaissance des courbes de consommation d’eau permet d’identifier le moment idéal pour les traitements, notamment dans le cas de la vaccination. Il est possible de connecter des compteurs d’eau devant chaque salle pour anticiper la préparation d’un mélange en fonction des consommations d’eau de la veille.

Dosatron annonce des évolutions à venir, avec une connexion filaire à l’ordinateur pour le transfert de données, une intégration du volume d’amorçage des lignes dans le suivi et du calculateur de préparation, et une exploitation des données avec des croisements dynamiques.

thomas.lemoine@bretagne.chambagri.fr

Les +

Précision, suivi et contrôle du dosage
Historique des traitements administrés
Sélection d’alarmes sur le fonctionnement et la maintenance de la pompe
Évolution en temps réel des courbes de consommation d’eau
Fiabilité et homogénéité du dosage de 1 à 5 % sur une large gamme de débits d’eau

Les -

Retour sur investissement difficile à estimer (coût avoisinant 2 500 € HT)
Calculateur de préparation du traitement séparé
Absence de connectivité à d’autres automates en porc
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les transformateurs européens, en particulier les Polonais, Néerlandais, Irlandais et Danois, seront les plus perturbés par le Brexit.  © Ifip
Le marché du porc britannique dans l’incertitude après le Brexit
En février, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l’Union européenne. Ce pays est un marché d’importance pour les…
Guy Kerhervé : « Avec un cheptel de 600 truies naisseur engraisseur, la taille de l’élevage devenait suffisante pour rentabiliser l’investissement dans une FAF complète." © A. Puybasset
Une FAF intégrale pour optimiser le coût alimentaire de l’élevage naisseur engraisseur de 600 truies
La SCEA Kerhervé a investi dans un cœur de FAF et augmenté sa capacité de stockage de matières premières, pour alimenter tout l’…
Pour les livraisons des reproducteurs Choice, les chauffeurs sont équipés de masque de protection. © Choice
La filière porcine s’adapte au contexte Covid-19
Des solutions ont été trouvées pour maintenir l’activité de la filière dans tous les corps de métier, tout en respectant les…
Avec les cases ascenseur, le gain net de prolificité estimé est de 0,36 porcelet sevré par portée. © D. Poilvet
Des éleveurs unanimement satisfaits des cases ascenseur pour les truies en maternité
Selon une enquête des chambres d’agriculture de Bretagne, les éleveurs interrogés sont satisfaits de leurs cases ascenseur, tant…
La Chine veut construire des élevages de porcs à l’étranger pour approvisionner son marché intérieur

Le 16 mars dernier, l’agence de planification et le ministère de l’Agriculture chinois ont publié un nouveau plan de…

Les échanges mondiaux permettent de résoudre des pénuries momentanées qui interviennent dans certaines régions du monde, comme en Chine actuellement. © M. Sardin
Le Covid-19 va peu impacter le commerce mondial du porc
Pour l’Ifip, le commerce mondial du porc pourrait être peu affecté à long terme par la crise du Covid-19. Même si, pour certains…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)