Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La recherche porcine au plus près du terrain

Les journées de la recherche porcine qui avaient lieu à Paris les 5 et 6 février dernier ont fait la part belle aux publications ayant des applications directes en élevage.

On a pu reprocher parfois dans le passé des journées de la recherche porcine (JRP) un peu trop orientées recherche fondamentale, et pas assez en lien avec le terrain. Cette 51e édition démontre que désormais, ce n’est plus le cas. Cette année, la priorité du comité d’organisation a été donnée à la diffusion de travaux qui vont intéresser directement éleveurs techniciens et vétérinaires, mais aussi défenseurs de l’environnement et du bien-être animal, et de la sécurité alimentaire des produits proposés aux consommateurs. Il faut aussi saluer l’ouverture à des sociétés commerciales qui ont pu faire part de leurs travaux dès lors qu’ils ont été réalisés dans un cadre scientifique rigoureux.

Ce souci de répondre aux préoccupations des éleveurs se retrouve notamment dans les sujets concernant la conduite d’élevage. L’Ifip et les chambres d’agriculture ont évalué quels types de matériaux manipulables, désormais obligatoires pour tous les porcs logés en groupe, sont les plus efficaces, tout en étant adaptés aux contraintes d’élevage. Les accéléromètres, qui évaluent l’activité physique des truies pour mieux calculer leurs besoins alimentaires, devraient être mis à disposition des éleveurs dans un avenir proche. Plus concrètement encore, des chercheurs belges démontrent que le mélange de portées en maternité a un effet bénéfique en post-sevrage. Une idée simple et applicable rapidement en élevage.

Dans le domaine de la nutrition, la recherche poursuit ses travaux sur l’alimentation de précision. Des gains d’indice de consommation et des baisses de prix d’aliment sont possibles. Les équipements sont désormais disponibles pour appliquer ce concept sur le terrain. La connaissance du microbiote intestinal constitue un autre axe de recherche important qui mobilise les nutritionnistes. Grâce à des techniques d’investigation innovantes, il est désormais possible d’analyser précisément le contenu intestinal des animaux et de mettre en relation alimentation, performance et santé.

La santé animale constitue également un domaine fertile en nouveautés et en pistes de progrès. Le panel Inaporc analysé par l’Ifip analyse en détail les causes du succès du plan écoantibio en production porcine (-41 % d’utilisation des antibiotiques entre 2011 et 2016 !). Il montre que des voies d’amélioration sont toujours possibles. Les laboratoires démontrent que certains programmes vaccinaux agissent non seulement contre des pathologies aiguës, mais en plus, permettent parfois d’améliorer les performances de l’élevage en combattant les formes subaiguës difficilement décelables. Des exemples parmi tant d’autres qui démontrent que la recherche joue un rôle majeur dans l’amélioration des performances et de la compétitivité des élevages.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
L’épizootie de la fièvre porcine africaine décime le cheptel chinois
Entre 30 et 50 % de la production de porc chinoise aurait disparu. L’efficacité des mesures de biosécurité réclamées par le…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement de 1944 places séparé du site de naissage
Frédéric Baudet, éleveur à Maroué (Côtes d’Armor), vient de construire un engraissement de 1 944 places sur racleur. Ce bâtiment…
Vignette
Au Gaec La Blanche, l’élevage se restructure autour d’une maternité neuve de 96 places
Au Gaec La Blanche, la réorganisation de l’outil de production de 430 truies en multiplication et de la conduite d’élevage s’…
Vignette
L’alimentation animale bio manque de matières premières
Le secteur de l’alimentation animale biologique bénéficie d’une croissance importante. Mais la production végétale française …
Vignette
Cooperl signe une joint-venture avec Vereijken

À travers un partenariat signé le 25 mars, Cooperl et la société néerlandaise Vereijken spécialisée dans la fabrication…

Vignette
La hausse des cours difficile à répercuter
Les acteurs de la filière viande déplorent la réticence de la grande distribution à augmenter les prix des produits porcins dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)