Réussir porc 12 mai 2006 à 15h14 | Par Dominique Poilvet

Truies gestantes - Le fabricant Huttepain Bouix développe le concept d´alimentation à volonté

Pour le fabricant d´aliment Huttepain Bouix, l´alimentation à volonté des truies gestantes constitue une solution techniquement intéressante pour résoudre les problèmes posés par le logement des truies en groupe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Alimenter les truies gestantes en groupe à volonté, pourquoi pas ? Cela permet d´utiliser des systèmes de distribution d´aliment plus simples (un nourrisseur simple et une chaîne d´alimentation, comme en engraissement), dans des bâtiments de conception moins élaborés et moins chers. Et surtout, les truies sont plus calmes et se concurrencent moins au moment des repas. Elles sont plus homogènes à la mise bas, ce qui entraîne au final des performances de prolificité et de longévité accrues. Ce sont les nutritionnistes de l´Europe du Nord, qui ont lancé cette idée. Car, pour alimenter les truies à volonté sans qu´elles ne deviennent obèses, il faut particulièrement bien maîtriser la formule et les composants de l´aliment. Le concept, proposé par la firme service Centralys et repris par le fabricant d´aliment sarthois Huttepain Bouix, se base sur l´utilisation de matières premières qui procurent une sensation de satiété aux truies et donc limitent les quantités d´aliments consommés.
Ces matières premières (pulpes de betteraves en particulier) incorporées à des niveaux élevés dans les formules, sont riches en fibres fermentescibles qui ralentissent la vidange gastrique et le transit intestinal. Contrairement aux régimes à base d´amidon, elles provoquent une sécrétion prolongée d´insuline, une hormone diffusée dans l´organisme de l´animal qui inhibe la sensation de faim. « On peut corréler directement la quantité de ces fibres (et donc des matières premières qui en apportent) dans les formules avec la quantité d´aliment consommée souhaitée », explique Gilles Langeoire, responsable du service porc Centralys.
Dans la formule truie gestante mise en place par Huttepain Bouix destinée à ce mode d´alimentation, le taux de pulpe de betteraves se situe autour de 30 % de la formule. « Avec les niveaux de fibres fermentescibles atteints, on vise un ingéré quotidien spontané de 3,5 kg d´aliment par truie et par jour. En aucun cas, la quantité ingérée ne dépasse 4 kg par jour avec ce type de formule », indique Michel Pichon, directeur d´Huttepain Bouix. Comme cet aliment contient moins d´énergie, les truies n´engraissent pas excessivement en cours de gestation.

Sur une année, ces truies consomment entre 1300 et 1350 kg d´aliment, soit environ 100 kg d´aliment supplémentaire par truie par rapport à un aliment de gestation classique. Cette surconsommation engendre un surcoût alimentaire, d´autant plus que ce type de formule coûte entre deux et trois euros la tonne de plus qu´un aliment standard à base d´amidon. « Mais l´éleveur se récupère sur le moindre investissement réalisé dans le matériel, ainsi que sur le temps de surveillance », justifie Michel Pichon.
En France, peu d´éleveurs ont adopté ce mode d´alimentation, exclusivement réservé aux truies logées en groupe. Aux Pays-Bas, où l´application des normes de bien être a pris de l´avance, il y aurait 20 % des truies en groupe alimentées a volonté. Selon les données recueillies dans ce pays, les résultats sont généralement positifs sur la santé des truies et sur les performances de prolificité. Mais il est certain que les éleveurs adoptent avant tout ce système d´alimentation pour les économies qu´il procure quand les éleveurs doivent créer ou transformer leur bâtiment de gestation selon les normes de bien-être.

En savoir plus
Les matières premières qui apportent des fibres fermentescibles :
 Pulpes de betteraves ;
 Coques de soja ;
 Seigle ;
 Avoine ;
 Orge.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui