Réussir porc 10 décembre 2007 à 14h53 | Par Dominique Poilvet

Truies en groupe - Autant de nés vivants, mais plus de pertes sous la mère

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon une étude réalisée par l´Ifip sur les résultats GTTT de l´année 2006, le taux de pertes sur nés vifs des truies gérées en groupe est supérieur de 1,8 point à la moyenne nationale, représentée essentiellement par des élevages dont les truies sont bloquées en gestante. « Le type de logement des truies gestantes a paradoxalement un effet sur les performances des truies en maternité », constate Valérie Courboulay. En effet, les critères techniques directement liés à la phase de gestation ne varient pas : le nombre de nés vivants est identique (12,7), ainsi que celui des morts-nés (1,1), l´ISSF (9 j) et le nombre de portées par truie réformée. Au final, ce problème de pertes sous la mère pénalise la productivité numérique des truies gérées en groupe de 0,5 porcelet par an par rapport à la moyenne nationale (26,2 contre 26,7).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui