Réussir porc 30 janvier 2006 à 18h08 | Par Claudine Gérard

Traitement du lisier - S´associer permet de réduire les coûts

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´enquête menée par les chambres d´agriculture de Bretagne auprès de 51 éleveurs équipés d´une station de traitement biologique montre que le montant de l´investissement ramené au m3 de capacité est diminué d´un tiers quand le dimensionnement de la station est multiplié par trois. D´où l´intérêt de traiter collectivement dès que cette solution est possible.
A la première lecture des résultats de l´enquête cet avantage n´est pas très perceptible. Quelle que soit la dimension de la station, le coût de l´investissement est situé entre 44 et 53 ?/m3. De plus, l´investissement moyen sans séparation de phase ressort à 44 ?/m3 contre seulement 45 ?/m3 lorsque la station dispose d´une séparation de phase poussée. En réalité, dans le premier cas, les stations sont dimensionnées pour environ 4000 m3 alors qu´avec une séparation de phase, ces stations ont une capacité de 10 000 m3. Autrement dit, l´économie d´échelle a permis d´abaisser l´investissement dans le traitement biologique, mais a finalement « servi » à investir dans la séparation de phase. Car, comme le souligne l´étude, l´extraction du phosphore coûte cher : 9 ?/m3 d´investissement dans le cas de stations de grandes dimensions.
Seule l´augmentation de la capacité de traitement permet de limiter l´import économique de la séparation de phase. ©C. Gérard

« L´impact de la séparation de phase sur le prix du m3 traité, donc sur le coût du kilo de carcasse, ne peut être atténué que par une augmentation de la capacité de la station », note Bertrand Le Bris. « Une station de dimension importante permet de traiter le phosphore pour un coût final au m3 traité proche de celui de l´azote dans une station de plus petite capacité : 7,61 ?/m3 pour un dimensionnement de 16 000 m3, contre 8,19 ?/m3 pour une station de 4000 m3. »
L´étude de ces coûts amène Bertand Le Bris à conseiller aux éleveurs de se regrouper et mener des projets collectifs : « Il n´est pour autant ni nécessaire ni souhaitable de réunir un grand nombre d´éleveurs. Le regroupement de deux voisins sera toujours préférable à un investissement individuel. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui