Réussir porc 03 juillet 2003 à 11h53 | Par Claudine Gérard

Traitement des déjections porcines - Aux États-Unis, un projet de transformation du lisier en biodiesel

L´entreprise Smithfield, basée dans l´État de l´Utah aux Etats-Unis, va mettre en route une unité de transformation du lisier en biodiesel. Le produit obtenu pourra être mélangé à hauteur de 20 % avec du diesel « fossile », pour être utilisé comme carburant.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Au cours de l´assemblée générale du LT à Morlaix en mai dernier, Jean Quentin, directeur de SBS(1), a annoncé la mise en route d´une unité de traitement du lisier par sa société mère Smithfield, dans l´État de l´Utah. Le procédé permet la transformation du lisier en biodiesel qui pourra être mélangé à hauteur de 20 % avec du diesel « fossile », pour être utilisé comme carburant. Le lisier sera d´abord concentré, puis fermenté pour fournir du méthane. Celui-ci sera transformé en méthanol, puis en biodiesel « grâce à des réactions chimiques impliquant des produits tels que les corps gras animaux, huiles de cuisine. dont je ne connais pas le détail », admet Jean Quentin.

Un investissement de 20 millions de dollars
Le projet, dans lequel Smithfield annonce investir 20 millions de dollars, traitera le lisier de 257 000 places de porcs, ce qui permet à Jean Quentin d´affirmer qu´il ne s´agit plus d´un pilote, mais d´une unité de taille industrielle. Un porc pourrait fournir un litre par jour de biodiesel, dont le coût de production est annoncé à 22 centimes d´euros par litre.
Les dirigeants du LT se sont dits prêts à visiter dès que possible l´installation, programmée pour la fin de l´année, « car nous sommes des globe-trotters qui nous rendons partout dans le monde où il y a quelque chose d´intéressant », souligne François Palud, le président. Le groupement finistérien a d´ailleurs tenu à préciser au cours de son assemblée générale, que « la dynamique de traitement du lisier est lancée ». Sur 193 stations de traitement du lisier en fonctionnement en Bretagne (pour 1 million de m3) 86 sont finistériennes et 24 appartiennent à des adhérents du LT (249 000 m3) annonce Yves Méar, directeur du groupement.


(1) SBS, société Bretonne de Salaison, implantée à Landivisiau, a été achetée en 1998 par l´Américain Smithfield.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui