Réussir porc 23 mai 2003 à 16h09 | Par Dominique Poilvet

Reproduction des porcs - Inséminez vos truies au bon moment

Bien connaître le bon moment de l´ovulation permet de mieux maîtriser la fécondation, et donc la prolificité. Une étude réalisée par Topigs reprend les bases fondamentales pour réussir l´insémination des truies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour être sûr d´obtenir une bonne fécondation, beaucoup d´éleveurs utilisent maintenant trois, voire quatre doses de semence par truie. Pourtant, le bon moment pour inséminer se calcule facilement avec un minimum d´enregistrements et d´observations. A condition de respecter les données de base essentielles qui sont au nombre de trois : la fécondation est optimale quand l´insémination a lieu dans les 24 heures qui précèdent l´ovulation. Cette ovulation a lieu au 2/3 de la durée totale des chaleur. Et, enfin, il est démontré que l´intervalle sevrage-oestrus et la durée des chaleurs se répètent dans un élevage.
©D. Poilvet


Le moment de l´ovulation peut être déterminé par une sonde vaginale qui permet d´obtenir un résultat immédiat. Ce matériel a été utilisé pour les différentes études qui ont contribué à déterminer le meilleur moment de l´insémination. Il suffit ensuite de calculer le taux de fécondation pour chaque truie, en fonction du moment où l´insémination a été effectuée. Avant l´ovulation, le taux augmente progressivement. Il atteint 80 % pour des inséminations réalisées à partir de 24 heures avant l´ovulation. Après, les ovules non fécondés ayant une durée de vie courte, ce taux décroît rapidement.

Cette technique de détection du moment de l´ovulation est difficilement applicable en routine dans un élevage. Il faut donc avoir un autre repère fiable, qui est le moment où les chaleurs se terminent. « Toutes les études réalisées par la recherche prouvent que l´ovulation se situe aux deux tiers des chaleurs, quelle que soit leur durée », explique Stéphane Jeuland, technicien Topigs. En pratique, il faut donc que l´éleveur détermine avec précision, sur quelques bandes, la durée des chaleurs de ses truies. Car, si ce critère est très variable, d´un élevage à l´autre, d´une génétique à l´autre, il est stable à l´intérieur même d´un élevage. « C´est pourquoi la stratégie d´insémination est différente d´un élevage à l´autre. Chacun doit avoir ses propres repères afin de bien cibler le moment propice pour inséminer ». Avec, à la clé, la possibilité de n´utiliser que deux doses, voire une seule dans certains cas.

Chaque éleveur utilise des astuces bien à lui pour gérer les inséminations truies par truies. Topigs propose une méthodologie en utilisant des marqueurs qui permettent de repérer les différentes étapes du déroulement des IA. Un gros point indique que la truie est immobile au verrat. Dès l´immobilité à l´homme, l´éleveur trace un trait dans le sens de la longueur. Le jour de la première insémination est indiqué par un numéro (exemple : 2 pour le mardi). La deuxième, et éventuellement la troisième, IA sont chacune identifiées par un trait dans le sens de la largeur.
Des codes et des couleurs pour les I. A.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui